Développement à la base

Victoire Dogbè entreprend dans la Centrale

La ministre du développement à la base était la semaine dernière dans la région centrale. Objectif, rendre visite aux entrepreneurs bénéficiaires des programmes du ministère dans ladite localité.

La région centrale, Mme Victoire Tomegah-Dogbè y était les 23, 24 et 25 mars dernier. La ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes y est allé rencontrer les bénéficiaires du Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes (FAIEJ), du Programme d’Appui au Développement à la Base (PRADEB) et du Fonds National de la Finance inclusive (FNFI). Elle les a encouragés à poursuivre leurs activités et à rembourser leurs crédits. Aussi s’est-elle enquis de leurs besoins et difficultés.

En guise de rappel, pour le compte du FNFI, plus de 3 milliards de FCFA de crédits ont été octroyés dans la région centrale pour un total de près de 115 000 bénéficiaires. Le remboursement dans les préfectures de Tchaoudjo et Tchamba s’élève à 94% et celui des préfectures de Sotouboua et Blitta s’élève à 91%.

Mme Dogbè a procédé également, dans le cadre de cette visite de terrain, à la remise de kits d’insertion socio-professionnelles à 48 Jeunes Volontaires Déscolarisés (JDS) en fin de mission. Issus de plusieurs corps de métiers de l’artisanat dont la menuiserie, la couture et la coiffure, ces jeunes de Sokodé, Kpalimé et Atakpamé se sont engagés, il y a quatre mois, au service de leurs communautés à travers des missions d’intérêt général comme le curage des caniveaux, l’enlèvement des dépotoirs, la sensibilisation de leurs concitoyens sur les comportements civiques et citoyens respectueux de l’environnement.

« Je rentre de ma tournée dans la région centrale impressionnée par ces togolaises et togolais que j’ai rencontrés. Ces entrepreneurs, JDS ou bénéficiaires des produits du FNFI se démarquent par leur détermination à réussir et à faire toujours plus et mieux. Je tiens aussi à féliciter les chambres de métiers, les autorités locales, les institutions de microfinance pour leur mobilisation et leur engagement. Entreprendre pour créer de la richesse, des emplois et devenir autonome,tel est l’objectif de toutes les perssonnes que nous avons rencontrées », lit-on sur la page Twitter de la ministre.

Notons aussi que dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire, la ministre Dogbè a lancé samedi les travaux de construction d’un marché moderne à Blitta (263 km au nord de Lomé).

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don