L’érosion côtière au Togo

Vers une gestion règlementée de notre littoral

Réuni en conseil des ministres ce mercredi à la nouvelle présidence, sous l’égide du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, le gouvernement a adopté un (1) projet de loi relatif à la protection et à la mise en valeur du littoral.

Selon le communiqué ayant sanctionné les travaux de cette réunion hebdomadaire du gouvernement, ce projet de loi a été adopté, à cause de la situation que traverse le littoral togolais.

« Le littoral togolais se fragilise au fil des années à cause des effets conjugués d’une présence démographique très élevée, engendrant des problèmes de pollution et de dégradation liés aux activités humaines, d’une part, aux changements climatiques et aux phénomènes océanographiques qui érodent la côte, d’autre part  », indique le communiqué.

Ce projet de loi sera déposé très prochainement sur la table de l’Assemblée nationale. Et une fois voté, il deviendra loi de la République.

Ce projet de loi va, selon le gouvernement assurer l’équilibre entre l’exploitation et la protection du littoral en vue de conserver son intégrité et ses fonctions essentielles de lieu de résidence, de protection et de loisir.

En réalité, le Togo vit cette situation à cause de la faiblesse des textes qui régissent l’environnement, la pêche et les ressources minières.

Le conseil a aussi adopté un décret et écouté trois (3) communications. Le décret fixe les attributions et porte organisation et fonctionnement du ministère des postes et de l’économie numérique.

Le conseil a en outre demandé aux membres du gouvernement de toujours répondre aux sollicitations des députés à l’Assemblée nationale.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don