Sauver l’électricité dans la rue

Une hausse de la redevance pour l’éclairage public en vue

Initiée par le gouvernement pour accroitre les moyens en vue de l’éclairage public dans les villes et l’extension du réseau dans les localités rurales, la redevance pour l’éclairage public (1f /kwh pour les usagers et 2f/kwH pour la moyenne tension) a du plomb dans l’aile.

Selon le comité de gestion de la redevance pour l’éclairage public (CGEREP), les montants collectés ne suffisent plus pour faire face aux consommations de l’éclairage public de l’ensemble du pays. En 10 ans(fin 2018), il a pu récolter environ 9,3 milliards de Fcfa. Environ 3 milliards ont servi à la dotation pour l’extension, la réhabilitation et la maintenance du réseau. Le reste a permis le payement des factures de l’éclairage public. Mais ce dernier reste insuffisant d’autant qu’il subsiste une dette de plus de 2 milliards auprès de la CEET, fournisseur de l’électricité, le gouvernement ayant réglé une bonne partie de la note (7,6 milliards F cfa). La CEET menace de suspendre l’alimentation du réseau d’éclairage public.

Face à ces difficultés, la CGREP a initié une réflexion avec les collectivités territoriales sur des pistes pouvant permettre une continuation de l’éclairage public dans les villes et villages du pays. Une possible augmentation de la redevance est possible dans les prochains mois.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don