28e Assemblée Générale de ETI

Une dividende de 48 millions de dollars pour Ecobank

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) a tenu, vendredi sa 28è assemblée générale. Au sortir de ces assises, le groupe entend se renforcer.

Ecobank Transnational Incorporated (ETI), la maison mère du Groupe Ecobank, a tenu vendredi dernier sa 28e Assemblée générale ordinaire et une Assemblée générale extraordinaire à son siège à Lomé. A l’issue de ces assises, d’importantes décisions ont été prises pour conforter le leadership du groupe. C’est ainsi que dans un communiqué de presse remis aux médias à la fin des travaux, ETI a déclaré un dividende de 48,2 millions de dollars US au profit de ses actionnaires. Cette décision importante intervient selon le document, après deux années consécutives sans distribution de dividendes.

L’Assemblée générale a approuvé les comptes de la société pour l’exercice 2015 et l’affectation des bénéfices d’un montant de 60,77 millions de dollars US. La réunion a, en outre renouvelé le mandat de Dr. Daniel Matjila (représentant Public Investment Company/le Fonds de pension des fonctionnaires) pour trois années. Elle a également ratifié la cooptation en tant qu’administrateurs de Messieurs Abdulla (représentant Qatar National Bank), Ade Ayeyemi (Directeur général du Groupe Ecobank) et Mfundo Nkuhlu (représentant Nedbank Group Limited). Monsieur Ignace Clomégah et Madame Catherine Ngahu ont été élus en tant qu’administrateurs.

La réunion a par ailleurs approuvé la reconduction du mandat des commissaires aux comptes Deloitte Nigéria et Grant Thornton Côte d’Ivoire pour une nouvelle année.

Poursuivre les efforts

Réunis pour examiner les comptes de la société pendant l’année 2015 et décider de l’avenir du groupe, les actionnaires, dans leur grande majorité, ont félicité les membres du conseil d’administration pour les résultats obtenus et les ont encouragés à poursuivre les efforts pour que les futurs résultats permettent non seulement de dégager régulièrement des dividendes mais favorisent également l’octroi d’un dividende de montant supérieur au 0,2 cent par action annoncé lors de l’Assemblée générale.

Certains ont demandé que la possibilité soit donnée aux filiales d’Ecobank de leur payer en monnaie locale ces dividendes. Des voix se sont ensuite élevées pour suggérer un renforcement de la bonne gouvernance au sein de la société et la mise en place d’un système efficace d’information périodique des actionnaires sur les activités du groupe.

Les débats se sont aussi polarisés sur l’ancien Directeur général, l’ivoirien Thierry Tanoh qui a intenté un procès contre ETI à la suite de son licenciement en mars 2014. Des actionnaires n’ont pas apprécié le peu de communication faite sur l’affaire et son coût financier pour l’entreprise. Le président du conseil d’administration, M. Emmanuel Ikazoboh a estimé que cet épisode douloureux de la vie de la société fait partie du passé et que les actionnaires devraient se focaliser sur l’avenir. Nous avons tiré toutes les leçons de cette affaire et toutes les dispositions seront prises pour que ce qui est arrivé, ne se reproduise plus, a-t-il déclaré. Pressé par les médias, le président du conseil a révélé que le coût du procès pour ETI s’élevait à 12 millions de dollars US, précisant que ce montant incluait l’indemnisation du plaignant à la suite du procès devant les tribunaux de Lomé et d’Abidjan ainsi que les frais de procédures judiciaires.

« Allez de l’avant »

A la veille de l’Assemblée générale, le directeur général de ETI, Ade Ayeyemi a lancé au siège de l’institution à Lomé, une nouvelle campagne baptisée « Allez de l’avant ». Elle traduit l’ambition du groupe d’aller plus loin en permettant à ses clients, surtout jeunes, grâce aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), d’effectuer leurs opérations bancaires en ligne sur leur mobile partout où ils se trouvent. « Cette nouvelle dynamique contribuera à stimuler les économies et les entreprises pour le bien de nos jeunes, de nos familles et de nos entrepreneurs », a-t-il indiqué. De son côté, M. Patrick Akinwutan, Directeur de la Banque de détail à ETI a expliqué que cette campagne est menée pour « répondre aux aspirations de nos clients » et que les solutions bancaires numériques et autres services proposés sont pratiques, pertinents et facilement accessibles à tous les consommateurs en Afrique.

À propos d’Ecobank

Créée à Lomé au Togo, Ecobank Transnational Incorporated (ETI) est la maison mère du Groupe Ecobank, le principal groupe bancaire régional indépendant panafricain. Le groupe est présent dans 36 pays africains et possède des bureaux internationaux à Paris, Londres, Dubaï et Pékin. Il emploie près de 20 000 personnes, ressortissants de 40 pays dans plus de 1200 agences et bureaux. Ecobank est une banque universelle offrant des produits et services de la banque de grande clientèle, banque de détail, banque d’investissement et des services monétiques aux gouvernements, aux institutions financières, aux sociétés multinationales, aux organisations internationales, aux petites, moyennes et micro entreprises ainsi qu’aux particuliers.

Source : Togo Presse

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don