Mise en œuvre du projet « Volontariat des Jeunes Déscolarisés »

Un tremplin pour le déscolarisé

La phase nationale du projet de « Volontariat des jeunes déscolarisés (JDS) » a été lancée ce 22 septembre à Kara.

Ils sont 1141 jeunes déscolarisés à être enrôlés ce jeudi dans les Volontaires nationaux. C’est là pour l’Agence Nationale du Volontariat au Togo (ANVT) une nouvelle approche qui vient s’ajouter aux actions existantes. Venant de Kpalimé, Notsè, Atakpamé, Sokodé, Bassar, Pagouda, Kanté, Mango, Tandjoaré et Dapaong, ces jeunes ont prêté serment ce jeudi, à la maison des jeunes de Kara, en présence de la ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE.

Ce projet amènera pendant quatre mois ces jeunes à œuvrer dans leurs communautés autour des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) promus par l’Agence Nationale du Développement à la Base (ANADEB). Concrètement, ces jeunes seront mobilisés sur des actions communautaires telles que l’assainissement des quartiers bénéficiaires (destruction des dépotoirs sauvages, curage des caniveaux). Ils seront aussi amenés à exécuter des tâches jugées importantes et prédéfinies dans les plans de développement des communautés. Après cette période quatre mois, ils seront formés sur des thématiques spécifiques en vue de leur insertion socio-économique et professionnelle. Ils seront aussi accompagnés dans leurs propres projets entrepreneuriaux par des structures d’appui du gouvernement dont le FNFI (Fonds national de la finance inclusive).

Prestation de serment de quelques JDS

« Par ce projet, le gouvernement compte mobiliser des jeunes déscolarisés pour des travaux communautaires tout en leur offrant un cadre pour se former aux valeurs citoyennes, au respect du bien public ainsi qu’au travail bien fait. C’est l’aboutissement d’un long processus entamé depuis quelques années afin d’associer et d’assurer la participation des jeunes déscolarisés aux actions de développement du Togo », a indiqué Victoire TOMEGAH-DOGBE à la cérémonie de lancement.

Après le démarrage de la phase pilote en janvier 2016, 1146 volontaires ont été mobilisés et répartis sur 18 sites dans cinq arrondissements de Lomé. Ils ont curé 10000 mètres de caniveaux,, entretenu 33 rues et ont enlevé plus d’une centaine de dépotoirs. Des sensibilisations des populations sur les comportements civique et citoyens furent aussi dans leur cahier de charge.

Des JDS exécutant l’hymne national

Ce projet qui a reçu un appui financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à hauteur de 45 millions de FCFA est une composante du programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-ZU).

JDS prend en charge des jeunes togolais de 18 à 35 ans, n’ayant pas le baccalauréat. Aussi, le postulant doit-il avoir abandonné les études depuis au moins 3 ans. L’inscription se fait auprès des responsables des comités villageois de développement (CVD) ou des comités de développement des quartiers (CDQ), des secrétariats des chefs cantons et des centres régionaux de volontariat (CVR).

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don