Nana Akufo-Addo repart du Togo satisfait

Un poste frontalier tout neuf, mais pas encore opérationnel

La visite de travail et d’amitié de trois (3) jours au Togo, du président de la République du Ghana, Nana Akufo-Addo a pris fin ce jeudi matin.

Le président ghanéen séjourne depuis mardi au Togo où il a visité mercredi, avec son homologue togolais, Noépé-Akanu (30km de Lomé) , localité abritant le poste frontalier juxtaposé entre le Togo et le Ghana dans la préfecture de l’Avé et le Port Autonome de Lomé. Construit pour faciliter la fluidité des passages de personnes et de marchandises entre les deux pays, le poste est toujours non opérationnel malgré son inauguration.

Financé par l’Union européenne à la demande de la Cédao, il est destiné à faciliter le transit des marchandises entre les deux pays dans le cadre d’une politique communautaire d’intégration souhaitée par cette organisation régionale.

Le poste de contrôle construit depuis 2014 pour faire faire des économies aux deux pays n’est pas encore opérationnel. « Il reste un certain nombre de choses à faire, notamment la dotation de ces infrastructures en équipement de bureaux, en équipement informatique », explique Kodjo Adédzé, le commissaire général par intérim de l’Office togolais des recettes (OTR).

Le président de la République, Faure Gnassingbé a souligné que le Président ghanéen a réservé l’une de ses premières visites au Togo, son voisin. « Nous apprécions à sa juste valeur cette marque éloquente de fraternité et d’amitié. Vous montrez ainsi l’intérêt prépondérant que vous accordez à la consolidation de nos partenariats et à leur diversification », a-t-il indiqué.

Le Togo et le Ghana se sont engagés à renforcer leur coopération dans les domaines hydraulique, aquacole et de la pêche.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don