Un budget social

Conformément aux promesses du chef de l’Etat le budget 2017 s’est fixé comme objectifs de rendre plus facile la vie quotidienne de la population pour augmenter la consommation et lutter contre la cherté de la vie.

Dans ce cadre la fiscalité a été abaissée de huit points - la TVA passe de 18% à 10% - sur les produits de base de l’alimentation comme les pâtes alimentaires, les huiles alimentaires, le sucre, la farine de céréale, le lait manufacturé et certains produits céréaliers (maïs, fonio,mil).

D’autres céréales telles que le riz ont bénéficié d’une exonération totale de la TVA.

Dans le secteur agricole, des allègements fiscaux de 8 points ont également été appliqués aux aliments pour le bétail et pour la volaille, ainsi que sur les matériels agricoles. Il en va de même pour le secteur de l’éducation où la TVA sur les tissus kaki passe également de 18 à 10% selon la loi de finance 2017.

Le gouvernement souhaite également revigorer le secteur privé. A cette fin, la loi de finances prévoit une réduction de 1% sur le taux de l’impôt pour les sociétés.

Ainsi l’orientation sociale du budget 2017 est particulièrement marquée et tout est fait pour que la croissance bénéficie aux plus faibles.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don