Dans les mailles de la police

Trois trafiquants d’humains arrêtés

La population togolaise court de plus en plus de danger. Encore une fois les braqueurs, trafiquants de tous genres, vol à main armés, sont revenus et jouent carte sur table.

Jeudi dernier, trois (3) hommes âgé de 18 et 40 ans ont été interpellés par les policiers et présentés à la presse ce mardi à Lomé.

Ces hommes, présumés trafiquants d’organes humains ou d’êtres humains sont accusés de séquestration d’un jeune Togolais âgé de quatorze (14) ans, orphelin de père et de mère et demeurant à Gnassinvé (préfecture de Zio). Il a été sauvé jeudi dernier par la police nationale, quand il allait faire la vente.

Ces hommes, selon les policiers, ont été pris d’assaut par l’intervention de la police sur le lieu de la vente.

« La police nationale a mis la main jeudi dernier sur après avoir administré un mélange d’alcool et de substances psychotropes qui ont plongé la victime dans un état comateux, ces sinistres individus l’ont transporté pour le livrer à un supposé acquéreur au prix de 5 millions de francs CFA à Tsévié », a laissé entendre un officier de police.

Il faut reconnaître qu’après ce drame, il y a eu de peur de que mal. Le jeune a été sauvé des griffes de ces démons par l’intervention de la police qui joue sa partition depuis quelques mois.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don