Le président du PRR écrit à Faure Gnassingbé

« Toute chose a une limite et un temps. Je vous invite à la raison », Nicolas Lawson

Une nouvelle missive au Chef de l’Etat, c’est le moyen par lequel le président du PRR, Nicolas Lawson, a voulu faire connaitre son opinion sur la situation sociopolitique du pays. L’homme a en effet adressé ce 22 mai une lettre à Faure Gnassingbé.

Nicolas Lawson a écrit mardi à Faure Gnassingbé. Objectif, lui faire part de ses « pensées pour une gouvernance d’humanisation et d’unification de notre nation ».

Dans sa lettre, Nicolas Lawson fait remarquer à Faure Gnassingbé qu’il s’est entouré de personnes dangereuses.

« On nous avait dit que...vous arriveriez à résoudre nos problèmes de divisions tribales congénitales et à dompter les démons de nos vices et atavisme. Malencontreusement, vous vous êtes entouré non seulement des pires caciques du RPT, des parvenus et des pervers se proclamant vos ami(e)s et dont la vacuité intellectuelle et le relâchement des mœurs sont funestes, mais surtout des varans étrangers qui ont fini par vous vampiriser », indique-t-il avant d’ajouter « Même votre subconscient s’était révolté au point de vous faire dénoncer cette minorité qui s’accapare des ressources nationales. Mais pour quelle raison, vous n’arrivez pas à mettre un terme à leur nuisance ? En effet, ces reptiles lacertiliens sont non seulement des carnivores mais aussi d’insatiables vampires. En même temps que ces sangsues sucent goulûment le sang de notre peuple, ils vous mettent sous leur totale dépendance. Il n’y a que des badernes, des chnoques, des gourgandines et des naufrageurs de la République...Certains de vos conseillers spéciaux sont les plus cruels et des fossoyeurs de notre économie nationale. Ils sont des fossiles dans la nation et si vous ne prenez garde, ils finiront par vous détruire ».

Le président du PRR appelle le pouvoir togolais à « la grande réforme ». « Partout et ici chez nous où les togolais sont ensemble, il s’agit pour vous, avant nous tous, de rendre leurs rapports plus humains, plus dignes et plus efficaces... L’ignorance, la misère ambiante et l’impulsion de l’époque nous forcent à transformer notre pays dans ses profondeurs et à changer fondamentalement les conditions morales, sociales et économiques de notre nation ».

Il invite aussi le pouvoir à des chantiers. « Je vous suggère de faire introduire rapidement un rectificatif budgétaire à l’Assemblée nationale pour son adoption car vous n’aurez jamais les recettes de 1227 Milliards de FCFA prévues par le Budget de 2017. Si vous vous plaisez avec votre gouvernement actuel alors je vous recommande de lui faire adopter un plan de redressement national et de croissance économique. Il y a l’urgence d’une création massive d’emplois pour les jeunes en souffrance et en perdition. C’est le seul choix pour éviter l’explosion sociale », écrit-il. Il propose aussi entre autres la création du Conseil Economique et Social.

Le président du PRR qui ne se réclame ni politicien ni opposant mais « un patriote non partisan et non sectaire » ne manque pas de signaler à Faure Gnassingbé qu’il ne lui est pas ennemi. « Nous ne vous détestons pas mais que nous détestons terriblement tous les crimes et les injustices sociales de la gouvernance de notre pays sous votre présidence »,lit-on dans la lettre.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don