Semaine culturelle au Campus de l’Université de Lomé

Tout en un : danses, expositions, foire, conférence-débat

Les autorités de l’Université de Lomé ont officiellement lancé les Journées culturelles de l’Université de Lomé 2016 (JOCUL 2016) ce lundi sur le campus universitaire dans une ambiance bon enfant.

Cette cérémonie a été particulièrement marquée par la présence de deux (2) groupes de danses traditionnelles, modernes et contemporaines, à savoir le Marvel Dancing Club et les Wonders du Centre culturel français (CCF).

Pendant cinq (5) jours, notamment du 23 au 27 mai, ces deux groupes vont faire la prestation de différentes danses sur le terrain de handball de cette université.

Deuxième du genre à ces JOCUL, la semaine de la danse (nom donné à l’événement) se veut pérenne dans le temps et offrir aux étudiants ce qu’ils ont toujours manqué lors des journées culturelles.

«  L’étudiant est durant toute l’année obnubilé par les cours. Cette semaine vient offrir aux étudiants un moment de divertissement. Elle leur permettra également d’éclore leurs qualités en danses. Tout étudiant sans distinction de sexe, de religion et de culture peut prendre part à ces activités de danses. Il leur suffit de s’inscrire et apprendre les danses proposées », a déclaré Kokou Madoh, maître de danse à l’Université de Lomé.

Pour les danseurs, il s’agit par la même occasion de se chercher des points d’une unité d’enseignement libre afin de capitaliser les points de la licence. Des danses contemporaines, traditionnelles, le hip hop, les danses modernes seront offertes au public pendant ces quelques jours.

Les journées culturelles de l’UL de cette année seront également marquées par des expositions, une foire, une conférence-débat placée sous le thème : « l’étudiant et les valeurs traditionnelles  » à l’auditorium. Il y a aura aussi des espaces publicité.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don