Guinée

Thierno Ciré Diallo, le fils ainé du premier SG de l’OUA, est mort au Togo

Thierno Ciré Diallo, fils de Diallo Telly, premier Secrétaire général de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine) et victime du Camp Boiro, a rendu l’âme au Togo le samedi 11 mai dernier des suites de maladie.

Après une formation en langues et littérature, Thierno Ciré évoluait dans l’interprétation des textes en anglais vu qu’il s’y était spécialisé. Il vivait à l’étranger, au Canada précisément avec sa mère et ses deux (2) sœurs depuis l’arrestation de son père dans la nuit du 18 au 19 juillet 1977 après un séjour au Sénégal.

Dès après la prise du pouvoir en 1984 par l’armée à travers le Comité Militaire de Redressement Nationale (CMRN), Thierno Ciré Diallo est revenu au pays dans le but de le servir, se battre pour la réhabilitation effective de la mémoire de son père, retrouver ses restes et également pour regrouper les pièces du puzzle sur l’assassinat de ce dernier. Il s’est fait remarquer pour la défense et la promotion des droits de l’Homme en Guinée.

Il suivait son traitement au Sénégal jusqu’à la perte de contact entre lui et l’association des victimes du Camp Boiro comme nous l’a expliqué Amadou Tounkara, responsable de la communication de l’association des victimes du Camp Boiro.

« Sa mort a été un coup de foudre pour nous les enfants des victimes du Camp Boiro. Nous gardons de lui l’image d’un combattant pour la réhabilitation de la mémoire de nos parents à travers l’identification des charnières en Guinée. Il est parti à un moment où il n’avait pas atteint ses objectifs. Nous sommes très attristés. La famille compte organiser une cérémonie de lecture du Saint Coran le dimanche 19 juin prochain et l’association des victimes du Camp Boiro compte faire de même », nous a-t-il confiés.

Source : Guinée news

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don