Le Ministre de la Sécurité et la protection civile, Col Gnama Latta

Suite à l’agression d’un journaliste dans l’affaire Eda-Oba, le ministre Gnama Latta se lance dans les investigations et enquête

Amouzou Kossi était-il dans l’armée américaine lorsqu’il a conduit sa famille dans les locaux de l’Hôtel Eda Oba à Lomé qu’il considère litigieux ? En tout cas, difficile de le savoir. Et c’est ce que tente actuellement le Colonel Dokisime Gnama Latta, ministre de la Sécurité du Togo à qui le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a demandé de diligenter une enquête pour situer les responsabilités suite à l’agression du confrère de Forum de la semaine.

En réponse à cette requête de la CPJ, Gnama Latta affirme que des investigations étaient en cours ainsi qu’une enquête auprès de l’ambassade américaine pour savoir si Amouzou Kossi Beaugars, qui s’est passé comme étant capitaine de l’Armée américaine l’est effectivement.

Amouzou Kossi et une bande d’amis ont manifesté violemment devant l’Hôtel Eda Oba pour exiger sa fermeture. Raison, les membres de la famille de cet officier américain lui-même, fils d’un commissaire de l’armée togolaise décédé, prétendaient que l’hôtel avait illégalement acquis le terrain appartenant à la famille AMOUZOU.

Atayi Ayi, journaliste du quotidien Forum de la Semaine, prenait des photos de cette manifestation devant l’Hôtel en question lorsque deux groupes de manifestants non identifiés l’ont passé à tabac et confisqué son appareil-photo.

Le journaliste a précisé au CPJ que l’agression lui a causé des blessures à l’œil droit, un nez ensanglanté et des contusions sur tout son corps et a été secouru par un policier togolais sur les lieux et a rapporté l’incident à la police le même jour.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur