Flash
04.12.2016 Finances : Le leader en assurance « Euler Hermes » pourrait s’installer prochainement au Togo. Les responsables de la société française en ont donné l’information. Le Togo compte jusque là 12 sociétés d’assurance.
17.11.2016 13ème foire internationale de Lomé : le menu
17.11.2016 Recherche : Le 18ème Concours d’Agrégation de Médecine humaine, Pharmacie, Odontostomatologie,Médecine vétérinaire et productions animales du Conseil Africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) s’est tenu du 07 au 15 novembre derniers à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal). Le Togo représenté par 20 enseignants-chercheurs sur les 201 venus de l’Afrique francophone a vu 16 de ses représentants réussir brillamment audit concours.
15.11.2016 CECO Group dans la tourmente : une grève de 72h est observée depuis ce 14 novembre par les employés du Consortium des entreprises de construction en bâtiments et travaux publics (CECO Group). Ils réclament le paiement de 4 mois d’arriérés de salaires et dénoncent une mesure de compression du personnel annoncée par l’administration.
27.10.2016 Togo/ Football : Une grande figure tombe, da Sylveira Adjé a quitté definitivement le football
19.09.2016 Sports/ Maracana : Les deux équipes nationales de Maracana (senior et vétéran) partent ce 19 septembre de Ouagadougou bredouille. Le Togo, confiant en début de compétition a perdu son trophée de champion au niveau des vétérans, au détriment de la Côte-d’ivoire qui s’offre un doublé étant championne au niveau des seniors. La CAN de Maracana s’est déroulée du 15 au 19 septembre au Burkina Faso.
12.09.2016 Sports : Les jeux paralympiques qui promeuvent les personnes souffrant d’un handicap se déroulent de ce 07 au 18 septembre à Rio. Ceci après les jeux olympiques. Le Togo y sera représenté par Bawa Ali en haltérophilie. 116 pays prendront part à cette compétition. Les Russes éliminés d’emblée pour dopage organiseront en parallèle ces jeux dans leur pays.

Deux ans après la Présidentielle de 2010

Société Civile et syndicats publient un rapport

« Togo : Deux ans après le scrutin présidentiel de 2010. Une politique d’apaisement face aux contestations socio-économiques et politiques », voilà l’intitulé d’un rapport de 55 pages publié jeudi à Lomé par un Collectif de dix organisations de la société civile et syndicales dont ATDH, ATDPDH, CACIT, GF2D, GRAD, LTDH, CSTT, GSA, UNSIT et SADD. Ce document prend en compte, selon les auteurs, tous les aspects de la vie sociopolitique et économique du pays. Le présent rapport fait suite à un autre publié en 2010 par le même collectif, peu avant le scrutin présidentiel, titré « Le Togo entre la crise et la relance : Etat des lieux avant le scrutin présidentiel de 2010 ».

« Aujourd’hui, même si les résultats de la présidentielle de 2010 continuent d’être sujet à polémique, la vie de la République se poursuit et il était nécessaire pour ces organisations d’avoir un regard sur son évolution », peut-on lire dans ce rapport.

Les organisations auteurs ce rapport estiment que deux ans après le scrutin de 2010, deux images très différentes caractérisent le Togo.

D’un coté, un Togo qui poursuit son chemin vers la démocratie et cherche la voie de l’apaisement politique, avec un cycle électoral plus ou moins réussi et un pacte de gouvernement entre le parti au pouvoir et l’ex-parti historique.

De l’autre, un Togo mal en point, caractérisé par des violations manifestes des droits de l’homme, des contestations sur les plans politique et social.

Les OSC et syndicales disent avoir des doutes sur le niveau d’avancement réel du règlement de la crise politique. Elles s’accordent à dire que le pouvoir atermoie encore quant à la mise en œuvre effective de l’APG.

Elles soutiennent que le CPDC mis en place, même dans sa forme élargie ; n’est pas parvenu à créer des conditions d’un véritable consensus politique pour envisager de véritables réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Par ailleurs, elles dénoncent la récente tentative de travestissement du rapport d’enquête de la CNDH et demandent que les auteurs aussi bien que les actes de torture que de la falsification du rapport, soient identifiés et traités devant la justice conformément aux textes en vigueur.

Par rapport aux droits civils et politiques, les OSC et syndicales disent reconnaitre néanmoins les progrès concernant la liberté d’expression, de presse, de manifestions et de réunion publique.

Cependant, ils estiment que la torture et d’autres traitements inhumains et dégradants sont encore trop souvent pratiqués par les forces de sécurité, même si ces pratiques ont diminués.

Les organisations demandent au Gouvernement de tout mettre en œuvre pour qu’elles soient complètement et définitivement éradiquées
Selon les organisations de la société civile et organisations syndicales, le Gouvernement doit s’engager davantage pour que le Togo sorte enfin de la crise politique et que les conditions de vie des populations s’améliorent.

Pour ce faire, elles ont formulé une dizaine de recommandations notamment sur la mise en application des propositions de réformes institutionnelles et constitutionnelles faites par le CPDC, nommer le plus tôt que possible une nouvelle CENI, prendre en compte les propositions issues des travaux de la CVJR, donner les moyens à la Cour des Comptes pour un meilleur accomplissement de sa mission, surtout en période électorale, prendre en compte les recommandations du rapport de suivi indépendant de SADD, pour une meilleure organisation des prochaines échéances électorales.

A propos de l'auteur

Du même auteur