En attendant le Sommet de l’UA à Lomé

Sécurité renforcée au Port autonome de Lomé

Le conseil des ministres avait adopté lundi, un décret portant identification des usagers des ports, la traçabilité des marchandises et des véhicules et contrôle de sureté des navires et autres engins flottants dans les eaux sous juridiction togolaise. Ce jeudi 25 août s’est reunie à la présidence de la République la réunion annuelle du Haut conseil pour la mer et la question est revenue avec acuité.

Le 11 mai dernier, le gouvernement se penchait en conseil des ministres sur l’examen en première lecture du décret relatif à l’identification des usagers des ports, la traçabilité des marchandises et des véhicules ainsi que le suivi des engins flottants dans les eaux territoriales togolaises.

Ce 04 juillet, en conseil des ministres toujours, ledit décret a été adopté.

L’objectif selon le conseil est de « renforcer la surveillance des eaux territoriales, d’améliorer l’identification des usagers des ports du Togo et des navires, de déployer un dispositif sécuritaire plus efficace et d’assurer un suivi informatique des informations de sûreté et leur archivage »

COMMUNIQUE SANCTIONNANT LE CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 04 JUILLET 2016

Désormais donc au Togo, la surveillance sera accrue au port autonome de Lomé.
L’identification et la traçabilité de tous les usagers des ports togolais sera de mise ainsi qu’un agrément délivré par une autorité unique et le permis d’exploitation pour tous les engins flottants dans les eaux sous juridiction togolaise.
Ces dispositions ont été évoquées de nouveau pour mettre le Port de Lomé au niveau des normes internationales.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don