26ème Journée de l’enfant africain

Sauvegarder et préserver les intérêts légitimes des enfants

« Conflits et crises en Afrique : protégeons les droits de tous les enfants », c’est le thème qui marque ce 16 juin, la 26ème édition de la Journée de l’enfant africain.

En prélude à cette journée qui se fête en Afrique toute entière, la ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Mme Tchabinandi Kolani Yentcharé a prononcé ce mercredi un message de circonstance faisant allusion aux raisons qui ont poussé le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant au choix de ce thème d’actualité.
Selon la ministre, le choix du thème marquant la 26ème journée de l’enfant africain a été fait suite à l’étude continentale commanditée en 2015 pour mesurer l’impact des conflits armés sur les enfants en Afrique.
« Un monde digne des enfants, se veut un monde exempt de guerre, de conflit et de terrorisme, un monde où tous les enfants sans exception aucune ont la possibilité de jouir en toute sérénité de leurs droits ».
Pour cette dernière, le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant veut interpeler la communauté internationale en général et la communauté africaine en particulier à prendre conscience des effets des conflits sur le bien-être des enfants et à prendre des mesures appropriées pour sauvegarder et préserver les intérêts légitimes des enfants, leurs doits à une vie saine et harmonieuse, à l’éducation, à la santé, aux jeux et aux loisirs.
La journée de l’enfant africain est organisée chaque année depuis le 16 juin 1991, en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto en Afrique du Sud par le pouvoir de l’Apartheid le 16 juin 1976.
Il faut toutefois préciser que plusieurs activités marquera l’édition 2016 de la Journée de l’enfant africain sera au Togo.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don