06 mars 2015

Sacré Alberto Olympio !

Alberto Olympio, le leader du Parti des Togolais, s’est déployé très tôt à la Commission électorale nationale indépendante, Ceni, pour exiger la liste électoral existant. D’autant plus qu’il était le premier candidat déclaré, il voulait s’assurer de l’authenticité du fichier électoral avant la convocation du corps électoral. Il l’a reçu en format Pdf. Insatisfait, il crie haro.

Sauf qu’au finish, il n’est pas candidat enregistré.

Alternative a tenté d’expliquer les raisons plausibles qui ont joué à la défaveur du cousin de Gilchrist par le titre : « Chronique des candidatures avortées »

Alors que Forum de la semaine ne trouve pas d’autres issus pour le Président Directeur Général du groupe Axxend . Car, selon le quotidien : « Alberto Olympio (était) programmé pour perdre »

 Si sa stratégie de gagne ne marchait pas, comme l’affirme Togoreveil : « Alberto Olympio, l’homme qui comptait sur la fraude « informatique » pour remporter l’élection »

Raison pour laquelle, peut-être, Forum de la semaine lie son destin à celui du leader de Sursaut -Togo, arrivé sur la scène politique avec beaucoup de boucan  pour ne recevoir que des déboires interminables et se déchanter finalement. « Alberto Olympio et Koffi Yamgnane : Destins croisés ? » s’interroge le confrère.

Et les déboires, Alberto en a à gogo. Au point de se défendre face aux virulences des « jaloux de ses acquis ». « Alberto Olympio répond aux rumeurs à propos de son inculpation » a publié Le Canard indépendant.

Pourtant, l’idée d’audit du fichier électoral avancée par Alberto fait son chemin. Et c’est Liberté hebdo qui s’interroge : « Le pouvoir va-t-il acceder à la requête d’audit du fichier électoral ? »

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don