Revue de presse du vendredi 26 août 2016

Réunion annuelle du Haut Conseil pour la mer

C’est la 3ème réunion annuelle du Haut Conseil pour la mer qui défraie la chronique dans les colonnes des journaux parus en kiosque ce vendredi.

« Le chef de l’Etat a présidé la réunion annuelle du Haut conseil pour la mer », titre Togo presse.
Selon le quotidien national, la réunion annuelle de 2016 s’est tenue, hier, au Nouveau Palais de la présidence de la République, sous la houlette du chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé.

« A 46 jours du sommet sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique, le Haut Conseil pour la Mer avec d’importantes décisions », fait savoir L’Union pour la patrie.
« Eu égard à la perspective du sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine sur la sécurité maritime et le développement en Afrique, la réunion a tenu à la présence effective des représentations diplomatiques africaines accréditées au Togo ou résident dans les pays voisins  », informe le bihebdomadaire.

Forum de la semaine fait allusion au rapport annuel encourageant salué par les partenaires du Togo et écrit : « la voie est balisée pour un Sommet de l’UA sur la sécurité maritime réussi ».
« Remerciant le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour sa vision et sa détermination à faire du secteur maritime un levier de développement de l’économie togolaise et adressant sa reconnaissance à tous les partenaires du Togo à l’Action de l’Etat en Mer, le premier ministre a rappelé dans son mot introductif les avancées enregistrées par le Togo en particulier sur les plans législatifs et règlementaires ainsi que dans l’élaboration des outils de planification des activités du secteur maritime notamment, la stratégie nationale pour la mer et le littoral approuvée par le gouvernement », ajoute-t-il.

Allant dans le même sens que ses prédécesseurs, L’Eveil de la nation trouve que pour les préparatifs pour le sommet africain sur la sécurité maritime, « le Togo met les petits plats dans les grands ».
« Cette rencontre a mis l’accent sur les dispositifs juridiques dont dispose le Togo pour faire face essentiellement à la piraterie maritime, à la pêche illégale et au renforcement de la sécurité de l’Etat en mer. Le défi de l’organisation de cette rencontre est grand et exige de tous les Togolais de la grandeur », précise le journal.

Togo réveil renchérit sur la question et informe que la réunion annuelle du Haut Conseil pour la mer est une dernière mobilisation avant le sommet de l’UA sur la sécurité maritime.
« Cette réunion a été l’occasion de présenter le résumé du rapport annuel des activités de l’Organisme national chargé de l’action de l’Etat en mer, qui se répartit dans cinq (5) grands domaines d’actions à savoir la gouvernance, l’économie, l’environnement marin, la sécurité et la sûreté maritimes, l’acquisition des moyens maritimes et les perspectives  », lance-t-il.

En société, Liberté de son côté parle de l’hôpital JIRE à Adétikopé qui selon le journal surfacture les assurés. « Mais l’INAM ne bronche pas, une entreprise gérée dans les règles de l’art, mais qui abandonne ses abonnés arnaqués », dénonce-t-il.

D’un autre côté, L’Alternative évoque le problème de Franc-maçonnerie. A en croire le journal, la Grande loge nationale du Togo est secouée par une bruyante contestation après l’élection du nouveau Grand maître.
« William Bolouvi, nouveau Grand maître récemment élu à la tête de la loge ne tiendra plus, comme prévu, le 10 septembre prochain. Elle a été reportée sous l’effet d’une bruyante contestation portée par le candidat malheureux à la dernière élection, le nommé Adrien Bebessiki. Ce dernier accuse le Grand Maître sortant d’avoir organisé le scrutin ‘’en méconnaissance des us et coutumes de l’ordre’’ en laissant voter des membres non à jour de leurs cotisations. Il demande l’annulation de l’élection. Pour plusieurs observateurs, ce sont des agitations d’un mauvais perdant qui a du mal à reconnaître sa défaite », démontre-t-il.

En politique, Le Canard indépendant s’exclame sur la crise au CAR : « Enfin la fumée blanche ! ».
« La crise qui secoue le parti en réalité depuis fin d’année dernière, vient ainsi d’être révélée au grand jour. Me Agboyibo dit avoir été sollicité par certains cadres dont James Amaglo, pour reprendre la tête du parti et repositionner le parti, qui perd de plus en plus de terrain aux différentes échéances électorales. Dans la foulée, James Amaglo, dénonce dans une mise au point, les contres vérités de Yawovi Agboyibor  », note le journal.

Téléphonie mobile et défis de la connexion internet est le second sujet qui attire l’attention dans les colonnes des journaux.

« 4G et trois (3) nouveaux fournisseurs d’accès internet au Togo : les dessous d’une révolution numérique annoncée », écrit Liberté.
Pour le journal, le Conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi dernier au Palais de la présidence de la République a adopté au cours des travaux deux (2) décrets, l’octroie de cette licence 4G devrait permettre d’accélérer la baisse des prix, améliorer la qualité de service et la disponibilité de l’internet haut débit sur le plan national.

Sur la même question, L’Union pour la patrie revient et fait savoir qu’à la sixième édition du TICAD, à Nairobi ce week-end, Cina Lawson met en avant les projets de l’économie numérique et de la connectivité au Togo.
« TICAD-VI arrive à un moment très opportun puisque 2016 est la première année de mise en œuvre du programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030, ainsi que du premier Plan décennal de mise en œuvre de l’Agenda 2063  », ajoute le journal.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don