Formation de la Société des sciences mathématiques du Togo (SSMAT)

Rehausser le niveau des enseignants de mathématiques au Togo

La situation de l’enseignement des mathématiques au Togo, reste de nos jours un défi indéniable à relever. Après la création de la première des deux Universités publiques que compte le Togo il y a 45 ans, qui a vu naître le département de mathématiques ensemble avec l’Ecole des sciences la même année, le bilan de l’enseignement des mathématiques reste très sombre.

Pour remédier à cela, la Société des sciences mathématiques du Togo (SSMAT) a organisé à l’endroit des enseignants, des chercheurs et des inspecteurs de mathématiques, une série de formation ce lundi à Lomé, sur les méthodologies d’enseignement des mathématiques en lien avec les Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE).

C’était en présence du ministre de l’Enseignement primaire et secondaire et de la formation professionnelle, Komi Palamwè Tchakpélé, du président de la SSMAT, Pr Kokou Tchariè, de la Vice-présidente de l’Union mathématique africaine (UMA), Pr Nouzha EL Yacoubi, du premier Vice-président de l’Université de Lomé, Batawéna et du représentant des inspecteurs et des enseignants des ENI, Pr Kodjovi Wodomé.

Durant cinq (5) jours, il sera question de renforcer les capacités des experts nationaux en matière d’encadrement, de formation et d’enseignement des mathématiques pour les besoins de l’économie nationale et du plan stratégique du Gouvernement « Vision 2030 », avec l’utilisation adaptée des Technologies de l’information et de la communication (TICs) dans l’enseignement des mathématiques.

« Les enseignants constituent la pierre angulaire du système éducatif et par conséquent le pivot de redressement économique de notre pays et de son positionnement sur la voie de l’émergence. Former les enseignants, c’est donc de façonner avec l’avenir de la nation et tous les acteurs de l’éducation doivent apporter leur contribution collective afin de relever ensemble, les défis qui minent encore le système éducatif Togolais », a laissé entendre le ministre.

L’un de ses défis selon lui, c’est la pénurie d’enseignants dont souffre chroniquement nos établissements scolaires tant en nombre qualité notamment dans les matières scientifiques et plus particulièrement dans les mathématiques.

« Selon les recherches de la SSMAT, la série C tend à disparaître au Togo. Car elle n’attire aujourd’hui que 47% des jeunes lycéens de l’enseignement général contre 38,76% pour la série D et 60,66% pour la série A. L’une des causes de cette situation est sans doute l’absence des enseignants qualifiés dans les séries scientifiques. En d’autres termes, au Collège d’Enseignement Général 71,57% et au Lycée 77,16% des enseignants de mathématiques n’ont pas fait une formation dans cette discipline », a-t-il indiqué.

Se félicitant de l’initiative, le président de la SSMAT, Pr Kokou Tchariè a souligné que cette formation a été initiée afin de donner des bases solides à la formation des ressources humaines qualifié dont le Togo à besoin dans diverses disciplines scientifique et technologique et de combler ainsi les grandes lacunes constatées dans la mi-parcours des élèves des séries scientifiques.

«  L’enseignement des mathématiques par les TICE n’aura d’impact que si les enseignants eux-mêmes maîtrisent l’outil pour amener les apprenants à s’y intéresser. Les obstacles rencontrés jusqu’à présent dans l’intégration des TICE montrent l’importance de la formation des enseignants qui doivent non seulement maîtriser les outils TICs mais également posséder un savoir dans la pédagogie numérique », a-t-il conclu.

Il faut rappeler que des experts venus du Maroc, de la Côte d’Ivoire, de la France et du Canada sont à Lomé pour ainsi former les enseignants de mathématiques des lycées et collèges, des jardiniers/jardinières d’enfants, les instituteurs de Lomé, sur les techniques de transmission du savoir mathématique.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don