Lutte contre le trafic de drogue

RAPAA sensibilise à travers une bande dessinée

La drogue a investi une importance proportion de notre jeunesse. Dans le monde, on n’estime que 27 millions de personnes présentent des troubles liés à l’usage de la drogue. Plus de 400.000 personnes en meurent chaque année.

Selon les estimations, la consommation de drogue par injection est responsable de 30% des nouvelles infections à VIH en dehors de l’Afrique subsaharienne. Elle contribue pour beaucoup à l’épidémie d’hépatite B et C dans toutes les régions du monde. Près de 10 millions de consommateurs de drogue par injection sont infectés par l’hépatite C.

Face à cette problématique que sont les addictions, véritable menace pour la santé physique et mentale des jeunes, l’ONG Recherche Action Prévention Accompagnement des Addition (RAPAA), a décidé d’informer les jeunes à travers une bande dessinée officiellement lancé ce jeudi à Lomé. Ce lancement intervient dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre l’abus et le trafic illicite de la drogue.

A travers cette initiative, l’ONG RAPAA, veut également sensibiliser l’ensemble de la population togolaise en particulier la jeunesse et mobiliser tous les acteurs sur l’impact que représente la drogue sur l’environnement et la santé publique.

Cette bande dessinée de sensibilisation, est réalisée par l’artiste slameur Mawuli Kugbadzro. Intitulée « ce piège », elle est inspirée de son texte de slam « SMS/SOSO ».
La bande dessinée en question
Pour ce dernier, ‘’cette bande dessinée est un outil dont ont besoin les adolescents pour s’informer sur les dangers de la consommation de la drogue notamment la perte de motivation, le cancer de poumon et de la gorge, la diminution des capacités d’apprentissage entrainant ainsi des difficultés scolaires sérieuses conduisant souvent à des échecs scolaires et abandons’’.

Tout en félicitant le jeune artiste togolais pour sa détermination et son bravoure dans le domaine des addictions. La présidente de l’Association RAPAA, Mme Khadija Cathérine Touré, a pour sa part indiqué que c’est suite à l’ampleur de ce fléau que RAPAA a initié de différentes initiatives de prévention et de sensibilisation.

« Malheureusement, la consommation des substances psycho-sociales est devenue un véritable phénomène de la société et de santé publique. C’est pourquoi nous avons jugés important de procéder à travers différents canaux aux prévention et sensibilisation », a-t-elle déclaré.

Financée par le service de coopération et action culturelle de l’ambassade de France au Togo, cette bande dessinée est produite en 4000 exemplaires et sera mise à la disposition des élèves de collège et lycée sur l’ensemble du territoire national.

Créé à Lomé (Togo) en août 2013, l’Association RAPAA utilise différents canaux afin de sensibiliser et informer les jeunes sur les dangers de l’usage de drogues.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don