Revue de presse du mardi 7 février 2017

Qui pour sauver LCF et City FM ?

Les journaux parus en kiosque ce mardi s’intéresse pour la plupart au retrait de fréquence de LCF et City FM du Groupe Sud Médias pour défaut de formalités d’installation et d’exploitation des fréquences.

« Coup de force contre LCF et City FM : un membre de la HAAC saisit la Cour Suprême et désavoue Pitang Tchalla », lance Liberté.
Pour éviter que la force ne prime sur le droit, selon le journal, un membre de la HAAC, en l’occurrence Zeus Aziadouvo, a saisi la Cour Suprême du Togo. « J’en appelle à votre sagesse afin que vous nous aidiez à traduire effectivement dans les faits les engagements que nous avons pris en prêtant serment devant votre haute juridiction. Notre pays qui s’est engagé dans une nouvelle dynamique et qui fait face à plusieurs défis, n’a pas besoin en ce moment de ce coup de force  », propos dudit membre relayé par le journal.

Bras de fer HAAC face au Groupe Sud Média : « Ça se corse ! », ironise pour sa part Le Medium.
«  La semaine dernière déjà, la HAAC, sommait ces deux organes de presse et d’autres aussi de se conformer aux règlementations en vigueur avant le 5 février 2017 faute de quoi, ces deux médias n’ont obtenu aucune autorisation préalable depuis 2007 avant de commencer à émettre, en violation de l’article 43 de la Loi Organique relative à la HAAC », précise le journal.

L’Alternative prend le contre pied et écrit : « Les ennemis de la liberté de la presse au Togo : Sodja Sallah, le retraité mercenaire en mission ‘’barbouze’’ à la HAAC ».
« Les deux vieux amis, Pitang Tchalla (membre actuel et président de la HAAC) et Sodja Sallah (ancien membre de la même institution), sont très actifs depuis plusieurs mois à la HAAC, dans une cellule parallèle au bureau élu. On le savait. Mais la fuite d’un document le week-end vient confirmer ce que beaucoup soupçonnaient déjà de ce tandem obscur  », montre-t-il.

Forum de la Semaine fait savoir que la HAAC passe à l’action.
«  Selon les lettres de notifications de la décision N0 001 /HAAC/17/P du 06 février 2017 de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), considérant que l’exploitation de la chaîne de télévision, ‘’la Chaîne du futur’’ (LCF) sans autorisation préalable de la HAAC est illégale », précise le quotidien.

Parlant des réalités du mandat social, L’Union pour la Patrie informe que pour compenser le déficit dû au tarif social en 2017, la subvention à Sotral augmentée à 300%.
« Au titre des années 2014 et 2015, la subvention annuelle de l’Etat était de 50 millions de francs CFA alors que, sur la même période, la fréquentation du réseau est passée de 6000 à 12000 passagers transportés par jour et le parc de 45 à 90 bus. L’augmentation de la contribution financière a pour objet de compenser en partie le déficit engendré par le tarif social que pratique la société afin qu’elle puisse faire face aux nombreuses dépenses de maintenance des véhicules », informe-t-il.

A la présidence de la République hier, évoque le quotidien national Togo Presse, trois (3) personnalités israéliennes décorées par le Chef de l’Etat.
« Le président de la République, Faure Gnassingbé, a fait du Pr Israélien, Askenazy Ben Yehuda, Commandeur de l’Ordre du Mono, une distinction honorifique de l’Etat togolais. L’Israélien Edery Raphi a été également élevé à la dignité de l’Ordre National du Mérite par le Chef de l’Etat. En troisième position, le président Faure Gnassingbé a élevé l’Israélien Edery Liron, au grade d’Officier de l’Ordre du Mono », lit-on.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don