La presse du lundi 13 juin 2016

Prison réservée pour les escrocs, même si on est partisan de UNIR

L’actualité des journaux parus dans les kiosques ce lundi est meublée par des sujets d’ordre social et politique.

« Double vente de terrain et arrestation de militants UNIR pour escroquerie », titre Le Correcteur qui se demande si le parti de Faure Gnassingbé est un véritable repaire d’escrocs et de délinquants.
« C’est le moins qu’on puisse dire lorsque des dévoués à leur formation politique pour profaner la morale et vivre aux dépens de la misère des autres comme savent le faire si bien les premiers responsables », estime-t-il.

Pour Liberté, c’est une escroquerie institutionnalisée de trois faux fonctionnaires de la présidence de la République et militants de l’UNIR arrêtés.
«  Il s’agit des nommés Badawoussou Bawoumondom, Tanofie Kiheou et Atiyodi Alfa Gilbert. Ils auraient soutiré à leurs victimes plus de quatre millions (4.000.000) de francs CFA. L’un deux est le président de la jeunesse de l’UNIR à Tomdè (Kara) », ajoute le quotidien.

Politique togolaise à l’ouverture aux autres forces de l’opposition, note Forum de la Semaine tout en ajoutant que c’est une panacée pour les réformes et l’alternance ignorée par CAP 2015 et l’ANC.
« C’est indispensable de se rappeler que l’ANC dit qu’on a essayé toutes les panoplies d’actions dans notre pays…je voudrais rappeler à l’ANC qu’il reste des actions qu’elle n’a pas encore essayées. L’UFC ne l’avait pas essayée lorsqu’elle était populaire : c’est l’unité de l’opposition », propos de Jean Dégli rapportés par ce quotidien privé.

Le Correcteur revient et fait savoir qu’il y a un embrigadement de la démocratie et l’alternance au Togo. « Faure brandit l’armée et la justice comme paravent  », soutient-il.
«  Dans tout pays démocratique qui se respecte, il y a des pratiques qui n’ont plus cours. Paradoxalement, le Togo dont le peuple aspire à la démocratie et à l’alternance, est confronté à des pratiques prétoriennes pendant que la question des réformes constitutionnelles et institutionnelles revient au galop », ajoute le journal.

Liberté parle d’avenir politique ombrageux pour le Togo quand le représentant d’UNIR au débat public de la semaine dernière avait parlé de caducité de l’APG.
« L’opposition, notamment le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) a renoué avec les marches dans le but de remettre la pression pour l’enracinement de la démocratie et pour la paix civile au Togo. Mais de toute vraisemblance, ces efforts seront vains. Pour le RPT/UNIR, l’APG est caduc. C’est en tout cas ce qu’a déclaré son représentant au cours d’un débat public initié par la Plateforme citoyenne Justice et Vérité et l’initiative Baromètre », note-t-il.

La visite du président Faure Gnassingbé en Allemagne intéresse Nouvelle Opinion. Le journal rappelle les propos de la Chancelière allemande Angela Merkel selon qui « le Togo est sur la voie du progrès  ». Et d’ajouter, « les résultats sont très encourageants et l’Allemagne est disposée à s’engager pour sa réussite ».

Golfe Info aborde dans le même sens et parle de relations germano-togolaises. «  L’Allemagne, ce bon vieux partenaire, mais exigeant », ironise-t-il.
« La première puissance économique européenne, et la troisième à l’échelle mondiale, veut bien revenir au Togo, pour participer à son développement, mais avec des exigences », ajoute-t-il.

Le grand quotidien national, Togo presse parle des questions orales au Gouvernement à l’Assemblée nationale où le ministre Guy Madjé Lorenzo a éclairé les députés sur la gestion du sport.
«  Assainir le sport, préoccupe le Gouvernement. Pour cela, un décret portant création, organisation et fonctionnement de l’Office de Gestion des Infrastructures est élaboré », a-t-il souligné.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don