Mise en place des « agropoles »

Presque prêts pour les agropoles

Une mission de la Banque africaine de développement conduite par Serge Marie N’Guessan, représentant résident de ladite banque ai Togo a rencontré vendredi dernier le premier ministre Klassou. La préparation de la première phase de la mise en place des agropoles au Togo a été le point central de la rencontre.

Serge Marie N’Guessan et des experts de la BAD ont échangé le 19 mai avec Selom Klassou. Au cœur de ces discussions qui font suite à d’autres tenues entre les deux parties deux jours plus tôt, le lancement prochain des agropoles au Togo. Le projet devrait démarrer en décembre 2017 et il entend changer l’agriculture togolaise.

« Le Premier ministre nous a rassurés de l’action gouvernementale en ce sens que tous les ministres sont impliqués dans le programme des agropoles. Le secteur privé, les banques, tous ces secteurs seront mobilisés pour bien tenir ce délai. Il nous a parlé des actions qui sont menées par l’Etat qui vont dans le sens de la réalisation de ces agropoles. Nous avons discuté de ces réformes, retenu certaines mesures préalables qu’il faut réaliser rapidement pour nous permettre d’aller à notre conseil d’administration avec les deux grands programmes » a déclaré Serge-Marie N’Guessan.

La mise en place des agropoles fait partie intégrante de la stratégie d’intervention de la BAD au Togo sur la période 2016-2020. En effet, la Banque entend orienter, sur cette période, ses interventions sur deux axes que sont le développement des pôles de croissance inclusive et de compétitivité agro-industrielle notamment les agropoles ; et l’appui à la gouvernance financière, sectorielle et locale.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don