Droits de l’homme au Togo en l’an 2014

Pour Pasteur Edoh Komi du MMLK : « partant des informations eues, les rapports produits, les plaintes reçues, le Togo n’est pas un Etat de droit »

Pasteur Edoh Komi, président du Mouvement Martin Luther King, jeune pasteur défenseur des droits de l’homme est rentrée dans la nouvelle année avec la fierté d’avoir combattu toute l’année passée, 2014, aux côtés des couches défavorisées. Il s’est même donné le nom de « la voix des sans voix ». Fier en plus de la reconnaissance qui lui est faite par la chaine TV5 Afrique comme étant l’une de ces personnalités qui ont marqué l’Afrique courant 2014, il dresse lui-même un bilan macabre de la situation des droits de l’homme au Togo courant l’an passé. Lire l’entretien qu’il nous a accordé.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don