Rapport de l’OMS sur le paludisme

Plus de 214 millions de malades enregistrés en 2015

Selon le rapport 2015 de l’Organisation mondiale de la santé, OMS, concernant le paludisme, plus de 214 millions de paludéens ont été enregistrés dans le monde et près de 213 562 000 ont survécu à leur maladie.

Le paludisme est l’une des maladies les plus répandues et les plus meurtrières en Afrique et dans certaines régions du monde. Le combat contre cette pathologie est quasiment permanent pour certains pays de l’Afrique subsaharienne. Fort heureusement, la lutte avance dans le bon sens et 6 pays africains vont éradiquer totalement le paludisme sur leur territoire d’ici 4 ans.

En Europe, le paludisme a été officiellement éradiqué de la carte en 2015, c’est également le cas en Asie centrale. Seulement, sur le continent africain, cette maladie reste une menace permanente. De nombreux pays en Amérique latine, au Moyen-Orient ou en Asie du Sud-Est sont également victimes du paludisme actuellement. Même les pays relativement puissants, à l’instar de la Chine et de la Corée du Sud, sont toujours sous le joug de cette maladie.

Mais, selon les estimations publiées récemment par l’OMS, cette pathologie, dont les vecteurs sont les moustiques, est sur le point d’être vaincue dans plusieurs pays en Afrique. Cette bonne nouvelle concerne également les autres nations qui enregistrent encore des paludéens sur leur territoire.

L’OMS estime que 21 pays sont en mesure d’atteindre cet objectif, parmi lesquels figurent 6 pays de la région Afrique, où le fardeau de la maladie est le plus lourd, relaye le site de Minute Buzz.

L’OMS prône « une action ciblée et une coopération transfrontalière » pour pouvoir efficacement combattre définitivement le paludisme dans le monde. Néanmoins, il faudra des années pour complètement éradiquer cette maladie.

Selon le rapport de cette institution internationale, cette maladie pourrait être combattue d’ici 2020 si tout le monde donne du sien.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don