La presse écrite du mardi 24 janvier 2017

Pleins feux sur le 3ème match des Eperviers ce mardi

Les journaux parus en kiosque ce mardi discutent des sujets pêle-mêle. Mais le 3ème match Togo-RDC à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Total Gabon 2017, l’emporte largement.

L’Union pour la Patrie, tout en titrant « Les Eperviers vont mouiller le maillot », plante le décor en ces termes : « La RDC est en tête de son groupe avec 4 points en deux sorties. Elle est suivie du Maroc (3 points) et de la Côte d’Ivoire (2 points). Le Togo est à la dernière position avec un point. Pour ce match important, les Eperviers n’ont rien à perdre, ils doivent jouer leur va-tout. Après débâche ivoirienne, c’est tout un peuple qui est derrière ses ambassadeurs. En commençant par le Chef de l’Etat ».

Forum de la Semaine abonde dans le même sens que son prédécesseur et s’interroge : « Eperviers, rachat ou enfer ? ».

« Certains l’appelleront match de rachat, d’autres encore, la finale du groupe C. Toujours est-il que les Eperviers du Togo jouent gros leur chance aujourd’hui pour la suite ou non de la CAN 2017. Avec un seul point au compteur et bon dernier, les Eperviers du Togo qui affrontent les Léopards de la RDC Congo, ce soir sur le coup de 19 heures, au même moment que l’opposition Côte d’Ivoire-Maroc, ont leur destin en main », informe-t-il.

En rubrique économie, Nouvelle Opinion parle de la fête d’Adossa-Gadao édition 2017 où le président de la République, Faure Gnassingbé inaugure l’huilerie de Yèlivo et fête avec le peuple Tem.

« D’un coup global d’environ 175 millions de francs CFA, l’usine ainsi lancée prend en compte 3000 agriculteurs spécialisés dans la culture du Soja et d’arachide. Le joyau permet d’offrir d’importants emplois à la jeunesse. 2500 tonnes d’huile d’arachide et de tourteaux sont prévues pour être lancée en cours avec une prévision graduelle d’ici 2020. Les produits seront destinés à la consommation locale mais pourront être aussi exportés dans les pays de la sous-région », ajoute-t-il.

Le Medium évoque la question orale des rumeurs sur un contrat de plusieurs milliards de francs CFA portant sur l’installation et l’exploitation d’un système de suivi sécurisé et de traçabilité inquiètent les associations de consommateurs.

En politique, Liberté écrit : « Processus sans fin de décentralisation, le pouvoir crée le conseil national de suivi de la décentralisation pour noyer la problématique ».

« Au Conseil des ministres du jeudi, 19 janvier passé, il était aussi question, entre autres sujets abordés, de décentralisation. Mais la décision prise a été noyée dans le flot des sujets évoqués au cours de cette rencontre gouvernementale. Un décret a été pris en mettant en place un certain Conseil national de suivi de la décentralisation (CNSD) », précise le journal.

Départ de Yahya Jammeh, les leçons à tirer de la crise, informe Togomatin.

« Le dénouement de la crise gambienne est certes une situation heureuse pour l’ensemble des Etats de la sous-région. Car, nul ne peut se complaire dans des conflits qui à force d’enlisement, finissent par mettre à mal le développement de la région. Mais il faut reconnaître que le dénouement de cette crise ne peut être vu comme une victoire de la CEDEAO, ni celle de la démocratie. Jammeh se trouve aujourd’hui dans la position d’un homme à qui on aurait refusé le droit d’agir en justice contre une décision de la Commission électorale de son pays », ajoute-t-il.

Club diplomatique de Lomé, Togo Presse de son côté fait savoir que réduire les des produits pharmaceutiques pour lutter contre les médicaments contrefaits.

« Trafic illicite des médicaments au Togo, en Afrique et dans le monde, les enjeux sociaux et économiques du marché des faux médicaments, le circuit du marché illicite des médicaments ou comment garantir la qualité des produits pharmaceutiques, autant de sujets, présentés aux débats par le Pharmacien, Koundé Kpéto, à la rencontre du Club Diplomatique de Lomé, tenue jeudi, pour le compte de sa septième conférence trimestrielle », montre-t-il.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don