La presse du vendredi 28 octobre 2016

Pleins feux sur l’arrivée de Manuel Valls à Lomé

Les journaux parus en kiosque ce vendredi discutent des sujets pêle-mêle. Mais la visite du PM français Manuel Valls ce jour au Togo l’emporte largement.

« Diplomatie togolaise : Le Togo retrouve sa place dans le concert des grandes nations, Manuel Valls, le PM français, attendu ce jour », lance L’Eveil de la nation.
Manuel Valls viendra discuter coopération économique, culturelle, environnementale, sécuritaire, ajoute-t-il.

Le Dialogue quant à lui, trouve que la coopération franco-togolaise se renforce davantageà travers la visite du premier ministre français.
« La politique étrangère qui s’inscrit dans la vision du président Faure Gnassingbé rassure la communauté internationale et la France qui ne lésine pas sur les moyens pour renforcer ses liens de coopération avec notre pays. Tous les pays du monde sont engagés dans la lutte contre le terrorisme et aucun pays ne peut se développer sans la sécurité  », informe le journal.

Togo presse parle de l’appui aux jeunes entrepreneurs que le fondateur de l’institut Heirs Holdings, Tony Elumelu a évoqué avec le président de la République togolaise jeudi.
« L’hôte du chef de l’Etat a aussi révélé avoir échangé avec le président Faure Gnassingbé sur le développement et la promotion des secteurs porteurs tels que le commerce et l’économie », ajoute-t-il.

L’Union pour la patrie informe que le Togo est N°1 africain en sécurité aérienne, après avoir obtenu 85,77% d’actions positives à l’issue de l’audit 2016 de l’OACI,.
« Le résultat obtenu par le Togo est le couronnement d’un long processus auquel il a été soumis dans la réalisation des actions liées à la sécurité et à la sûreté de l’Aéroport international Gnassingbé Eyadéma (AIGE). A l’instar de tous les Etats membres de l’OACI évalués régulièrement par rapport à la mise en œuvre effective des éléments cruciaux d’un système de prévision de la sécurité, le Togo a été audité du 19 au 26 février 2007  », souligne-t-il.

En page société, la remise de dons MECENAT 2016 par Togo Cellulaire est largement commentée.
L’Eveil de la nation écrit : « Rentrée académique 2016-2017, action sociale et mécénat : Togocel poursuit ses bonnes œuvres à l’endroit des démunis ».
« Après l’action salutaire de la semaine écoulée à la Direction nationale de la solidarité (DNS), où la société Togocell a fait don de kits scolaires et de vivres aux enfants démunis issus des centres d’accueil, c’est au tour des ONG de bénéficier de l’action citoyenne du leader de la téléphonie mobile au Togo. Cette action a pour objectif de permettre aux jeunes élèves en situation défavorable issus des centres d’accueil d’effectuer dans de bonnes conditions la rentrée scolaire 2016-2017 », précise le journal.

Togo Cellulaire renouvelle sa confiance aux associations 2AJD et AJFST pour la rentrée scolaire, renchérit Le Dialogue.
« Cette cérémonie de dons MECENAT 2016, se situe dans le cadre du programme d’engagement citoyen que la société initie chaque début de rentrée scolaire. Pour cette année 2016-2017, le Directeur Général et tout son bâton de pèlerin ontassisté les enfants démunis en vivres et non vivres. L’objectif de cette initiative est de marquer leur solidarité vis-à-vis des enfants, des futurs apprenants et aussi des responsables de ces enfants », ajoute-t-il.

Dans un dossier réalisé par le journal L’Alternative, on lit ceci : à la recherche d’un hypothétique bonheur en Europe, des jeunes togolais racontent leur trajet de Lomé à Tripoli via Agadez, Sabha.
« De janvier à octobre 2016, 3800 immigrants clandestins ont péri dans la Méditerranée. Au nombre de ces victimes, se trouvent des Togolais. Des Togolais morts, il y en a aussi, dans le désert nigéro-lybien, à Tripoli, etc. Descente au cœur d’une aventure sinistre qui commence à Lomé  », déclare le journal.

En politique, Liberté évoque le problème d’abandon du processus de décentralisation où le gouvernement contourne les élections locales et nomme de nouvelles délégations spéciales.
« Comme au Togo, cette disposition est inscrite dans la constitution de nombreux pays. Seulement, depuis plusieurs décennies, le régime RPT/UNIR fait figure de mauvais élève en ce qui concerne la mise en application de cette disposition », souligne le journal.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don