Certificat des aéroports

Partage d’expérience à la section Afrique occidentale et centrale de l’OACI

Une séance de certification des aéroports à l’intention des experts et personnels techniques de huit (8) pays a été organisé ce lundi et ce pour cinq (5) jours à Lomé par la section Afrique occidentale et centrale de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Le choix du Togo pour abriter cette séance se justifie par le fait que c’est l’un des pays qui ont certifié au moins un de leurs aérodromes internationaux.

Cette rencontre a pour objectif de permettre aux participants de se familiariser avec les procédures développées mises en œuvre par les Etats qui ont certifié leurs aérodromes et de réduire le taux d’accidents aériens dans les huit (8) pays participants.

« Quand on connaît l’importance de la sûreté et de la sécurité aériennes, la certification d’un aérodrome devient une exigence. L’Afrique représente 4% des trafics aériens mais 35% des accidents, ce qui est trop. Il faut réduire ces accidents. Dans l’espace CEDEAO, le Togo est le premier des 3 pays qui ont certifié leur aérodrome. Il faut absolument que nous nous mettions ensemble et que le Togo puisse partager ses expériences », a laissé entendre M. Dokissime Gnama Latta, Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) du Togo.

Selon lui, la rencontre de ce jour, permettra au Togo de partager son expérience avec d’autres pays.

«  L’important est d’abord sécuritaire. Lorsque nous parlons de la certification, nous faisons allusion réellement aux questions de sécurité. Et la certification vise à assurer que nos aéroports sont construits et exploités conformément aux standards internationaux », a indiqué M. Mèhèza Manzi, un expert régional aérodrome.

Au cours de ces cinq (5) jours de travail, les participants vont revoir le processus qui conduit à l’acceptation des aérodromes et ensuite de différentes orientations seront données aux experts sur la meilleure façon de conduire ce processus dans chacun des Etats.

Elle s’inscrit dans le cadre du Projet du plan AFI pour la certification des aérodromes dans la région Afrique de l’ouest et centrale WACAF). Les pays du WACAF participants à cet atelier sont : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Sénégal et le Togo.

Dans les pays de la région Afrique de l’ouest et centrale (WACAF) de l’OACI , seuls 7% des aérodromes sont sécurisés.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don