Lutte contre le Sida au Togo

On stigmatise et on discrimine toujours au Togo

Malgré les actions des structures gouvernementales, les ONG et les associations dans le cadre de la lutte contre la stigmatisation et la discrimination en matière de VIH/SIDA, Le phénomène persiste au Togo. Le dernier rapport l’observatoire sur les Droits Humains et le VIH, qui a pour objectifs, entre autres, de collecter et de documenter les cas se rapportant à la discrimination et à la stigmatisation, a dénombré 281 cas de discrimination et de stigmatisation en 2018. C’est plus que les 278 cas qui ont été enregistrés en 2017. La situation préoccupe. Car lorsque le VIH ne vous tue pas, la discrimination et la stigmatisation s’en chargent rappelle-t-on au Comité national de lutte contre le Sida (CNLS).

Au gouvernement, on indique que ce chiffre interpelle l’ensemble des acteurs à sensibiliser la population à la non-discrimination et à l’égalité de tous dans l’accès aux services de santé et aux services sociaux des personnes infectées et affectées par le VIH. La crainte de la discrimination et de la stigmatisation empêchent les personnes concernées de se faire consulter pour bénéficier d’un traitement adéquat contre le SIDA.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don