Affaire de salutation à Faure Gnassingbé

Ne mentez pas sur les évêques !

La Conférence des évêques du Togo n’est pas du tout contente des interprétations fallacieuses d’une certaine opinion par rapport à une banale histoire de salutation au Chef de l’État à Rome. Elle a exprimé son mécontentement par une mise au point à travers un communiqué de presse sur sa session ordinaire du 16 au 19 février 2015. Voici en intégralité la mise au point :

SESSION ORDINAIRE DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DU TOGO
Lomé, du 16 au 19 février 2016

COMMUNIQUE DE PESSE

I. MISE AU POINT DE LA CET
Avant de vous livrer le Communiqué de presse qui a sanctionné les travaux de la première Session ordinaire de cette année de grâce 2016, la Conférence des Évêques du Togo tient à faire la mise au point suivante.
Depuis plusieurs années déjà, deux ou trois Évêques, membres de la Conférence des Évêques du Togo, se rendent à Rome au mois de janvier ou de févier pour prendre part à une rencontre internationale de Sant’Egidio.
Ainsi, cette année, du 26 au 31 janvier 2016, trois d’entre eux, ont été invités par les Responsables de Sant’Egidio à ladite rencontre où étaient également présents près de 70 autres Évêques du monde entier.
Au cours des travaux, et plus précisément dans la matinée du jeudi 28 janvier 2016, il a été annoncé aux Évêques togolais que le Chef de l’Etat du Togo, en visite à Rome, avait demandé à rencontrer les Responsables de Sant’Egidio ce jour là, à 13H00, heure locale. Les Responsables de la Communauté de San’Egidio ont précisé également qu’il serait souhaitable que les Évêques togolais puissent le saluer en sortant, puisque les travaux de cette matinée prenaient fin à la même heure. Et c’est ce qu’ils ont fait.
Aucun Évêque togolais n’est allé au Vatican pour accompagner la délégation présidentielle qui a été reçue en audience par le Pape François, et aucun n’a rencontré le Chef de l’État, sauf lors de cette salutation au passage à la sortie, qui n’a pas duré plus de 5mn.
Toute autre déclaration, interprétation, ou allégation contre la réalité et contre les Évêques n’est que pure fantaisie.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don