A la tête de l’Union Africaine

Mugabé chosi par ses pairs lance déjà des pics

A 90 ans, le chef de l’État zimbabwéen, Robert Mugabe tient encore sur ses pieds pour diriger la plus grande organisation continentale.

En effet, c’est lui qui a été désigné vendredi 30 janvier par ses pairs réunis à Addis-Abeba en Ethiopie, pour présider les destinées de l’Union africaine (UA).

Il succède ainsi à son homologue Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, qui avait pris la tête de l’Union en janvier 2014.

Témoignant sa gratitude envers ses pairs pour le choix porté sur sa personne, M Mugabé a laissé entendre ceci : « J’accepte humblement votre décision collective, pleinement conscient de la lourde responsabilité qu’elle implique ».

Reconnu pour être un combattant de la liberté des années 90, le nouveau président en exercice de l’UA a dans son discours de circonstance, martelé que les « ressources africaines doivent appartenir aux Africains et à personne d’autre » et qu’il est temps que l’on reconnaisse le rôle clé que jouent les femmes dans le développement de l’Afrique.

« Aujourd’hui, nous produisons plus de tabac que du temps des colons », ajoute ce dernier.

Le chef de l’Etat zimbabwéen dont le discours a été applaudi, a par ailleurs remercié la Guinéé Equatoriale et son président d’avoir accepté d’organiser au pied-levé la CAN 2015, qu’il qualifie de « super événement ».

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don