Mieux s’organiser à la diaspora

La diaspora togolaise a organisé, pour la seconde fois consécutive, la semaine de la diaspora, à Lomé. Le ton était au rassemblement des Togolais de l’extérieur, en l’occurrence ceux des Etats Unis et de l’Europe. L’objectif principal de cette manifestation est d’unir les forces disparates pour contribuer ensemble au développement de la terre mère, le Togo.

Depuis une décennie bientôt, le gouvernement togolais s’évertue à mettre en place des mécanismes pour permettre à toutes les filles et à tous les fils du pays de participer, quel que soit leur lieu de résidence, à la construction de leur nation. Pour se faire, il faut permettre à chacun de se sentir libre dans ses mouvements et dans ses activités. C’est ainsi qu’une cellule de la diaspora a été instituée et domiciliée au ministère des affaires étrangères et de la coopération. Les assises de la diaspora organisées en Afrique, aux Etats Unis et en Europe a été la marque de cette cellule dans le souci de se rapprocher des Togolais de l’extérieur, leur exposer et expliquer les facilitations de retour et d’investissement proposées par le gouvernement.

Assurément, cet appel a eu des échos favorables au sein de la diaspora togolaise. Selon Dr Thon, initiateur de la Togolese fondation, l’association principale organisatrice de la semaine de la diaspora, « Ce que le gouvernement a fait après les assises, c’est de nous dire, nous qui sommes dans la diaspora que, voilà, vous êtes dans la diaspora, nous reconnaissons votre intonation dans l’économie de notre pays. Nous vous ouvrons les bras pour venir nous aider à construire ce pays… mais je voudrais dire que, les assises, c’est le pas que le gouvernement a fait vers la diaspora. »

« Maintenant, ce qui nous reste à faire dans la diaspora, c’est de nous organiser… » a-t-il souligné. Pour une bonne organisation de la diaspora, une exigence essentielle s’impose à elle.

La diaspora doit réussir à se trouver un interlocuteur crédible dont le principal rôle reviendrait à défendre les intérêts de l’ensemble des Togolais de l’extérieur et les rapprocher en se retrouvant périodiquement dans un cadre propice comme celui de la semaine de la diaspora. En ce sens que les différences politiques, idéologiques, religieuses…soient une richesse dans la recherche des voies et moyens pour participer réellement au développement du pays à travers des projets fiables et viables.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don