Présidentielle 2015 et boycott

Me Apévon défend la présence du Car à la CENI

Quoi que le parti décide de ne pas participer au prochain scrutin présidentiel du 15 avril, le Comité d’action pour le renouveau n’a pas retiré son membre de l’organe d’organisation des élections, la Commission électorale nationale indépendante, CENI.

Cette situation paraît paradoxale pour certains analystes de la vie socio-politique du pays. Et, c’est pour clarifier l’opinion face aux critiques venant de partout sur cette question que le président du parti, Me Dodzie Apévon, a essayé de donner une réponse.

Un peu embarrassé quand même, Me Apévon demande à ses interlocuteurs sur une radio de la capitale ce lundi 16 mars : « Vous savez, la Ceni est une institution technique. Elle est composée d’administrateurs. Imaginez un instant qu’un des membres n’ait pas été envoyé par le Car et qu’ il y travaille. Et que le Car décide de ne pas aller aux élections, devrons-nous le retirer pour ses affinités au parti ? »

« Je ne le pense pas » repond-il, lui-même. « C’est pourquoi je trouve cette critique aberrante. »

Le Car est l’un des partis politiques à boycotter le processus électoral en cours du fait de la non-réalisation des réformes constitutionnelles et institutionnelles envisagées par l’Accord politique global, Apg.

.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don