Revue de presse du mardi 24 mai 2016

Marche de CAP 2015 le samedi 21 mai dernier : Et maintenant ?

La question qu’on peut se poser désormais sur la marche de CAP 2015 est certainement : « Et maintenant ? ». Une manière d’interpeler les leaders de l’opposition togolaise sur ce qu’ils feront au lendemain de leur manifestation pour les réformes, la décentralisation et les élections locales. Voici comment la presse s’interroge sur le sujet.

« Soif des réformes au Togo, marche réussie pour le CAP 2015, rendez-vous le 4 juin », annonce L’Indépendant Express.

L’Alternative confirme que la mobilisation pour les réformes politiques est un test réussi pour CAP 2015, mais se demande : « et maintenant ? ».
«  Il reste à voir si le CAP 2015 va réussir à capitaliser cette mobilisation pour tourner la page de la dictature des Gnassingbé et concrétiser l’alternance pour qu’enfin le pays retrouve son harmonie, la paix nécessaire pour son évolution démocratique  », explique-t-il.

« Quelle implication de la société civile et ses dignitaires ? Où se trouvent la Concertation nationale de la société civile (CNSC) et son porte-voix Paul Amégankpo ? N’existent-ils que pour des missions d’observation électorales intéressées, rendre service au pouvoir par des rapports alambiqués ?  », se pose comme question Liberté.
« Le Togo restera décidément une exception dans tous les domaines, les bons particulièrement  », ajoute-t-il.

Pendant ce temps, Forum de la semaine dévoile les propos du secrétaire général de l’Union des forces de changement (UFC) qui donne des conseils au reste de la classe politique de l’opposition en ces termes : «  la guerre se gagne bataille après bataille  ».

Sur l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara, Liberté intervient pour dire qu’il y a une parodie de procès et une tragicomédie en perspective.
« Le Togo avait déjà du mal à faire route avec la démocratie. Mais le procès annoncé dans cette affaire ne devrait pas l’ennoblir  », regrette-t-il.

L’Union pour la patrie parle de baisse de tarif à Togo Cellulaire. L’objectif, selon le journal, c’est d’ « arriver progressivement à un tarif plus qu’accessible à toutes les bourses  ».
« La direction de Togo Cellulaire a décidé de revoir à la baisse ses tarifs quels que soient les profils de ses clients depuis le mardi 17 mai 2016  », se réjouit-il.

Liberté cite plutôt le rapport de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ART&P) de l’internet au Togo qui fait savoir que « 63.610 abonnés se partagent 5 Gbps pour Togo Telecom contre 2.964 pour 360 Mbps pour Café Informatique  ».

Dans un dossier, L’Indépendant Express parle de piraterie fiscale et douanière et titre : « la LONATO et la CNSS sont des actionnaires d’une nouvelle société en remplacement de la Brasserie BB Lomé  ».
Et cette société, selon le journal, s’appelle « Société Nouvelle des Boissons (SNB).
« L’économie togolaise fonce tout droit dans le gouffre. Le taux d’endettement public est très élevé, les investisseurs quittent le pays, sur pression fiscale et douanière ou sur manœuvres déloyales pour les empêcher d’exercer », annonce l’hebdo.

En sport, L’Equipe titre : « match Liberia-Togo, quitte ou double. Pas de miracle pour le sorcier blanc ».

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don