La presse écrite du lundi 8 mai 2017

Macron met Le Pen K.O

Élu dimanche avec 66 % des suffrages, le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, a su tirer profit d’un concours de circonstances exceptionnel pour accéder à l’Élysée. Au menu de cette revue de presse du lundi 9 mai, les réactions des journaux togolais à la victoire d’Emmanuel Macron.

Courier de la République et Le Correcteur présente son élection comme un « enseignement » pour la jeunesse togolaise en particulier et celle africaine en général qu’il est possible de faire de leurs rêves des réalités.

Emmanuel Marcon, élu huitième Président de la Ve République, salue Nouvelle Opinion et Vision d’Afrique. Pour eux, « les résultats donnent Macron vainqueur de ce scrutin mais sans surprise, vu les intentions de votes fournies par les instituts de sondage et le programme de société du plus jeune président que la France ait jamais connu avec un peu plus 65% de voix contre 34 pour Marine Le Pen ».

Jamais élu auparavant, écrit le journal Golfe Info, Emmanuel Macron, a mené campagne avec son mouvement « En marche ! » créé il y a un an sur le thème du renouvellement politique, avec une ligne pro-européenne et un programme libéral. Son crédo : « Une France ouverte dans une Europe qui protège », ajoute-t-il.

Le quotidien Liberté s’exclame : « Emmanuel Macron, nouveau locataire de l’Elysée ! » et se questionne : « Quelle politique africaine de la France ? ». La question qui revient chaque fois sur les lèvres des Africains, poursuit le journal, mais qui ne devrait plus être d’actualité chez les « Africains insoumis » concerne, bien entendu, l’avenir de la Françafrique, ce réseau mafieux qui assure une longévité au pouvoir aux satrapes africains, cautionne un étranglement des droits et libertés des citoyens africains et promeut le pillage des ressources minières du continent au nom des intérêts français.

Togomatin exprime de sa joie, et pour cause, les français ont retrouvé un candidat calme, posé, et rassembleur, qui semblait ne pas jubiler sa victoire écrasante sur le Front national.

« Avec Emmanuel Macron, la France doit répondre présent au rendez-vous africain », annonce Forum de la Semaine. « Macron a très clairement affiché cette ambition de coproduire une nouvelle relation avec l’Afrique. Il a constamment rappelé son engament à écrire cette nouvelle page en s’appuyant notamment sur deux (2) atouts indéniables dont la France dispose et qu’elle n’a pas su jusqu’alors optimiser : la langue française parlée dans plus de 25 pays du continent et notre population d’origine africaine  », informe-t-il.

D’autres sujets ont également meublé la page principale des parutions notamment la relance du dialogue avec les syndicats et patronat, l’actualité sociopolitique au Togo et la couronnée « Dame de fer » Ingrid Awadé à la tête de la CNSS.

Togomatin revient et titre : « Le gouvernement veut prévenir, plutôt que de guérir ». Cet échange visait surtout, selon le journal, à chercher des voies et moyens pouvant aider à prévenir d’éventuels bouleversements dans le social, car, poursuit-il, c’est prouvé et connu par expériences, que guérir les mouvements sociaux au Togo, « n’est pas chose aisée ».

Reçu dimanche sur Pyramide Fm, évoque Forum de la Semaine, le président de « Bâtir le Togo », Jean Yaovi Dégli, estime que M. Fabre n’a pas la même aura que son ancien mentor Gilchrist Olympio qui a aidé Faure Gnassingbé à rester au pouvoir depuis 2005. « Si Gilchrist Olympio avait gardé sa position en 2005, il aurait été difficile à Faure de rester au pouvoir », propos relayé par le quotidien de M. Dégli.

Liberté pour sa part écrit : « Des enjeux politiques et électoraux cachés derrière le parachutage de l’égérie de la République ». Aussi commente-il : « L’histoire de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) est indissociable d’un homme, Koffi Katanga Walla, qui a trusté la Direction générale depuis deux décennies. Admise à la retraite depuis 1998 mais parachuté à la tête de l’institution, l’homme y est resté durant dix-neuf (19) bonnes années, malgré les critiques sur cette longévité, les nombreux scandales qui l’ont éclaboussé, sa santé déclinante ».

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don