Rencontre de l’Union panafricaine des avocats à Lomé

Lutte contre la corruption : que peut faire l’avocat africain ?

Les avocats de l’Afrique de l’Ouest et du Centre sont depuis ce jeudi à Lomé pour marquer un pas important dans lutte contre la corruption, une gangrène qui empêche les pays d’évoluer correctement, touche plus les pays pauvres selon plusieurs études.

Placée sous le thème central : « Rôle de l’avocat dans la lutte anti-corruption et le respect des normes éthiques dans les transactions commerciales », cette rencontre a été initiée par l’Union panafricaine des avocats (UPA) et l’Ordre des avocats du Togo.

Pendant les deux (2) jours que vont durer les travaux de cette réunion, plusieurs sous-thèmes seront abordés à savoir la gouvernance et le rôle des agences nationales de lutte contre la corruption et les instruments internationaux sur la lutte contre la corruption, le blanchiment d’argent et les flux financiers illicites en Afrique.

« Nous avons convenu à l’Assemblée générale des avocats de focaliser nos efforts sur cette période au renforcement de la bonne gouvernance. Il a été identifié que le problème de la corruption est un problème essentiel dans la promotion de la bonne gouvernance. Nous avons déjà organisé une série de séminaires de ce type. Le secret professionnel de l’avocat est un secret absolu mais en même temps, la lutte contre la corruption demande la collaboration de tous », a laissé martelé le responsable de l’UPA.

Cette réunion, selon lui, entre dans la droite ligne des missions que l’union s’est défini dans son plan stratégique arrêté pour la période 2014-2017.

Créée en 2002 en Tanzanie, l’Union panafricaine des avocats (UPA) est un forum associatif continental chapeautant les avocats et barreaux africains. Elle regroupe les cinq (5) barreaux régionaux et 53 barreaux nationaux du continent. Des avocats individuels aussi en sont membres. L’UPA a pour rôle de formuler et de mettre en œuvre différents projets et activités de développement professionnel et de représentation des intérêts de ses membres corporatifs et individuels.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don