Présidence de la CEDEAO

Lumière sur le mandat de Faure

Les grands chantiers du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à la tête de la CEDEAO ont été dévoilés à la presse, ce vendredi.

Quel sera l’essentiel des actions de Faure Gnassingbé en qualité de président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ? C’est à cette question que répondaient vendredi Robert Dussey, ministre togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine et Marcel de Souza, président de la commission de la CEDEAO ont répondu en conférence de presse ce 07 juillet à Lomé.

Selon les deux hommes, Faure Gnassingbé s’évertuera comme il a annoncé après son élection, à faire de l’organisation régionale, une CEDEAO des peuples en promouvant la libre circulation des personnes et des biens. Le protocole relatif à la libre circulation des personnes, le droit de résidence et d’établissement seront appliqués et une carte biométrique sera mise en place. Sera également créé un tarif extérieur commun et les barrières non tarifaires dans la région seront supprimées. Un système de santé verrait aussi le jour.

Sur le plan politique, Faure Gnassingbé aura à intervenir dans la crise bissau-guinéenne. Il gardera également un œil sur la situation politique en Gambie et au Liberia, veillant au renforcement des acquis démocratiques dans ces pays.

Enfin, au moins deux rencontres internationales seront organisées. Une d’entre elles portera sur la libre circulation des personnes dans l’espace CEDEAO ; et l’autre sur la paix et la lutte contre l’extrémisme violent. Aussi est au programme un forum économique qui permettrait aux pays de la CEDEAO de signer des partenariats économiques, de construire des infrastructures et de mettre en place des équipements socio-économiques.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don