Lutte contre l’insalubrité publique

Lorenzo ratisse large

Le ministre de la Communication, de la culture, des sports et de la formation civique a rencontré ce 20 juillet plusieurs responsables d’associations et d’ONG agissant pour une meilleure salubrité publique. Objectif, recueillir leurs propositions pour la mise en place prochaine d’un système de gestion et de maîtrise de l’insalubrité publique

Le ministère en charge de la formation civique animera une série de discussions avec différents acteurs sur la question de salubrité publique. La première rencontre du genre a eu lieu, ce mardi à Lomé.

Présidée par M. Guy Madjé Lorenzo, le premier responsable dudit ministère, elle a réuni plusieurs acteurs de la société civile ainsi que des représentants des ministères en charge de l’environnement et de l’urbanisme.

Grâce à ces discussions, une stratégie commune pour mettre fin au phénomène d’insalubrité sur le territoire pourra être adoptée.

« Notre envie est de vivre ensemble dans une atmosphère saine et dans un environnement sain », a indiqué le ministre Guy Madjé Lorenzo. Expliquant le sérieux des réflexions en cours, il a mentionné que tous les Togolais doivent adopter des comportements rendant sain le cadre de vie en cessant déjà de considérer la rue comme un dépotoir.

Ce 21 juillet, l’initiative permettra d’échanger avec les professionnels des médias et de la communication.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don