Revue de presse du mercredi 21 décembre 2016

Lomé-Vogan-Anfoin : la route des problèmes

La relance des travaux de construction de la route Lomé-Vogan-Anfoin en pôle des journaux parus en kiosque ce mercredi.

« Les travaux de la route Lomé-Vogan-Anfoin relancés : le PM Klassou sur le chantier pour constater l’état d’avancement des travaux », lance Forum de la semaine.

Selon le quotidien, le Premier ministre, a regretté le fait que les travaux soient suspendus entre temps avec tout ce que cela comporte comme désagrément pour les usagers.

Liberté sur le sujet pense qu’après les 26 milliards de CECO, 30 nouveaux milliards sont empruntés pour la construction de la route Lomé-Vogan-Anfoin.

« Les travaux de la route ont repris avec une entreprise chinoise. Le Premier ministre en visite sur le terrain s’est voulu menaçant envers l’entreprise chinoise alors que CECO BTP n’a jamais été inquiétée tout comme les ministres Ninsao Gnofam et Adji Otèth Ayassor qui ont activement participé au scandale des 26 milliards », précise le journal.

Vers la création d’une société de classe au Togo, note La Dépêche qui souligne que malgré la grogne des enseignants, Faure Gnassingbé faisait « SAFARI » au Kenya.

« Alors qu’il aime une vie de luxe, il l’empêche aux Togolais. La semaine dernière, il était au Kenya pour prendre part à la célébration du 53ème anniversaire de l’indépendance, c’était plutôt un SAFARI qu’il s’est agi avec des visites de sites touristiques », démontre-t-il.

Parlant de la 50ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, Le Dialogue fait savoir que des recommandations sont prises pour une transition apaisée en Gambie.

« Par rapport au revirement de situation en Gambie, où le président déchu Yahya Jammeh, a rejeté les résultats du scrutin présidentiel du 1er décembre 2016 qui a été remporté par l’opposition, la Conférence a lancé un appel au Président Yahya Jammeh pour qu’il accepte le verdict des urnes et s’abstienne de tout acte de nature à compromettre la transition et le transfert pacifique du pouvoir au président élu », informe le journal.

Toujours en politique, Focus info s’interroge sur la brouille diplomatique entre le Sénégal et le Togo.

« De sources crédibles, si la voix du Togo manque à l’ancien ministre et député sénégalais, c’est à cause de l’attitude de Macky Sall lors du sommet d’octobre dernier, qualifiée de ‘’scandaleuse’’ par Lomé. Le successeur d’Abdoulaye WADE serait venu pour tout simplement saboter la signature de la Charte », propos d’un diplomate togolais relayé par le journal.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don