Revue de la SCAPE/ Enseignement supérieur

Logement et places dans les amphis étudiés

Deux indicateurs sont retenus pour apprécier les performances dans le secteur de l’enseignement supérieur en plus des deux retenus au niveau sectoriel. Il s’agit du nombre d’étudiants pour 100.000 habitants et du nombre d’étudiants pour une place assise dans les universités publiques.
Le nombre d’étudiants pour 100.000 habitants est en baisse depuis 2011, passant de 980 en 2011 à 943 en 2012 et de 868 étudiants en 2013 à 775 en 2014 alors que la cible attendue est de 1.124 étudiants pour 100.000 habitants. Le recul de cet indicateur pourrait s’expliquer par le fait que l’effectif des étudiants dans le système privé d’enseignement supérieur ne cesse d’accroître ces dernières années au détriment de l’enseignement supérieur public étant donné les nouvelles dispositions d’allocation de bourse et d’assistance basées sur les critères bien définis alors que pour le calcul du nombre d’étudiants pour 100.000 habitants, les données statistiques ne prennent pas en compte les étudiants inscrits dans les établissements privés d’enseignement supérieur.
Quant au nombre d’étudiants pour une place assise dans les universités publiques, il n’a pas pu être renseigné en 2014 faute de données par contre, le sous-secteur a pu identifier un autre indicateur, soit le nombre d’étudiants pour un enseignant. En effet, cet indicateur est passé de 131 au cours de la rentrée scolaire 2012-2013 à 81 au cours de la rentrée suivante.
En dépit de cette contre-performance, plusieurs actions ont été menées : l’informatisation de la Direction de la Bibliothèque et des Archives Nationales (DBAN), l’équipement de la salle de gymnastique à l’Institut national de la jeunesse et du sport (INJS), l’amélioration des infrastructures dans les deux universités publiques du Togo, l’élaboration de la politique nationale de la recherche, la mise en œuvre du Projet AGREST et la réhabilitation des bâtiments des ATRS et du Secrétariat général de l’UNESCO, la règlementation de l’enseignement supérieur privée à travers le renouvellement des agréments d’établissements privés.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don