Fonds national de la finance inclusive (FNFI)

Les populations à la base à la barre

Un atelier de formation, d’échanges et de partage est organisé ce 06 décembre par le ministère en charge du développement à la base à l’endroit des fédérations développement à la base et des fédérations des bénéficiaires des services financiers.

Le bilan des activités du Fonds national de la finance inclusive (FNFI), les perspectives dans la mise ne oeuvre de ce programme et l’éducation financière sont au cœur d’une rencontre qu’organise mardi le ministère en charge du développement à la base à l’endroit des fédérations développement à la base et des fédérations des bénéficiaires des services financiers, structures sur lesquelles s’appuient les responsables du Fonds pour une bonne exécution de leur mission.

Il s’agit pour ces différents acteurs de partager les bonnes expériences autour du travail accompli sur le terrain et de faire des propositions pour pallier les besoins rencontrées.

« Pour faire les opérations du FNFI, nous nous appuyons sur les fédérations. Elles font de la sensibilisation, travaillent avec les microfinances. La journée d’aujourd’hui, c’est d’abord pour nous assurer que ces deux fédérations travaillent en étroite collaboration pour de meilleurs résultats. Nous ferons le bilan, partageront les expériences pour que le résultat final soir bon pour l’ensemble du pays. L’éducation financière est aussi un facteur essentiel pour le remboursement. Le FNFI a développé une bande dessinée pour faciliter cela puisque la plupart de nos sœurs ne sont pas alphabétisées. Au cours de cet atelier, nous allons leur présenter cet outil. Nous allons également parler des perspectives, tirer des leçons de ce que nous faisons, développer des stratégies de proximité, de collaboration avec les fédérations et les Prestataires de services financiers », a expliqué Mme Victoire Tomegah Dogbé, ministre en charge du développement à la base.

Lancé en 2014, le Fonds national de la finance inclusive offre aux populations plusieurs instruments leur permettant l’accès au crédit. Il touche aujourd’hui environ 700 000 personnes.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don