Zéro corruption au Togo

Les membres de la haute autorité de prévention s’engagent à la Cour suprême

Sept (7) membres de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées ont prêté serment ce mardi à Lomé, devant la cour suprême du Togo.

Nommés par décret n° 2017-001/PR du 3 janvier 2017, les impétrants s’engagent à remplir avec neutralité, intégrité et secret professionnel la mission qui leur est assignée.

« Dans notre société et quelque que soit le maillon que nous constituons dans cette chaîne, quelque que soit le poste, le rang que nous occupons dans la hiérarchie fonctionnelle dans l’administration, nous ne devons pas être sensible ni réceptif aux sirènes de la corruption », a déclaré le président de la Cour suprême, M. Akakpovi Gamatho.

Les faits de corruption dans l’administration publique comme privée sont monnaies courantes à savoir « des fraudes, des détournements, des pots-de-vin, des surfacturations, des extorsions de fonds et des dessous de table ».

Le président de la haute autorité, M. Wiyao Essohana, a pour sa part précisé que ces membres ont un mandat de trois (03) ans renouvelable une fois pour contribuer à briser la chaîne de la corruption qui freine la croissance économique des pays en voie de développement.

La création de cette haute autorité vient s’ajouter à plusieurs autres initiatives pour zéro corruption au Togo.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don