Tchagnao Arimiyao, le président du JASeMa

Atelier de renforcement de capacité

Les journalistes se dopent de sécurité maritime

Un atelier sur les enjeux du sommet de l’Union africaine sur la sécurité, la sûreté maritimes et le développement en Afrique regroupe à Kpalimé, du 13 au 15 septembre, une cinquantaine de professionnels des médias.

La Contribution des professionnels des médias à la lutte pour la sécurité maritime et le développement est au cœur d’un renforcement de capacités qui se déroule depuis ce mardi à Kpalimé (120 km de Lomé). La rencontre qui réunit cinquante hommes et femmes de médias environ est organisée par le réseau des Journalistes Africains pour la Sécurité maritime (JASeMa) lancé à Lomé le 12 août dernier

Terrains d’action de plusieurs délinquants, les mers et océans restent au centre des échanges commerciaux entre les pays. On compte une attaque de pirates toutes les semaines dans le golfe de Guinée. Le trafic d’armes et de drogues y est émergent. En Afrique, la pêche illicite fait perdre aux États, 10 à 23 millions de dollars. Les mers et océans sont aussi le dépotoir de déchets qui intoxiquent la faune et la flore marines. Des insuffisances que veut combattre le sommet de Lomé sur la sécurité maritime.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don