La presse du mardi 14 juin 2016

Les fruits économiques du voyage de Faure Gnassingbé en Allemagne

L’actualité économique prend le pas sur les autres informations dans les journaux parus en kiosque ce mardi.

« Fin du séjour de Faure Gnassingbé en Allemagne, le Togo obtient 60 millions d’Euros pour le financement des secteurs prioritaires », écrit Togo Réveil.
Selon le journal, le voyage du président Faure s’inscrit dans le cadre de l’intensification des relations diplomatiques entre le Togo et la République Fédérale d’Allemagne.

Quant à Liberté, ce sont des voyages tous « azimuts » et quête de fonds, une mendicité de financements et d’humiliations que Faure Gnassingbé pouvait éviter.
« Et pour soi-disant sceller des relations d’affaires entre les opérateurs économiques des deux pays, Faure Gnassingbé embarque dans ses voyages des hommes d’affaires togolais  », déplore-t-il.

Togomatin de son côté titre « Espace CEDEAO, supprimer les barrières aux commerces sur les corridors ».
« Le Groupe de la Banque Mondiale se réjouit de travailler en partenariat avec des organisations régionales, les Etats membres, le secteur privé et les partenaires au développement pour aider ces pays à supprimer les difficultés du transit le long des principaux corridors commerciaux et à améliorer leur compétitivité dans l’économie mondiale  », estime-t-il.

Toujours en économie, Forum de la Semaine note que le « Global Peace Index 2016 » de l’Institute of Economics ans Peace sur la sécurité en Afrique met le Togo dans le top 15 des pays africains les plus paisibles.
«  A la suite d’une étude intitulé ‘’Global Peace Index 2016’’, il ressort que l’Ile Maurice est le pays le plus paisible en Afrique, pour ce qui est du Togo, il figure dans le top 15 africain. Logé sur la 13ème marche des pays les plus paisibles en 2016, le pays est l’un des rares de l’Afrique de l’Ouest, ensemble avec le Ghana voisin, le Bénin, à ne pas être touchés jusqu’alors par les vents de terrorisme qui secouent la sous-région », indique le journal.

Le quotidien Liberté revient et montre que les actions de l’Etat togolais dans les sociétés, banques,…sont qualifiées de « non versement » des dividendes, des magouilles et manque de sincérité dans les chiffres.
« L’article 24 du décret n0 91-197 du 16 août 1991, pris pour l’application de la loi N° 90-26 du 04 décembre 1990 susvisée, dispose que ‘’les dividendes revenant à l’Etat doivent être versés au trésor au plus tard neuf mois après la date de clôture de l’exercice  », précise-t-il.
Pour le journal, le récapitulatif des prévisions de dividendes au budget de 2010 à 2016 révèle que plus de 200 millions en 2010, ceux-ci augmentent chaque année et devraient atteindre les 2,5 milliards en 2016.

L’Union pour la Patrie diffuse une interview exclusive accordée à Mme Baya Litaaba-Kassou, coordinatrice de la CAS-IMEC à la suite d’une évaluation et vis-à-vis des microfinances illégales où des plans de redressement, des retraits d’agrément et des fermetures s’annoncent.
«  Le nombre 139 de structures illégales au 31 décembre 2015 est, en réalité, le nombre de demandes d’agrément reçues par la cellule mais qui ont commencé à exercer les activités de microfinance avant leur agrément », indique-t-il.

En politique, L’Alternative aborde le sujet de la primature où Komi Sélom Klassou, fait déjà un an d’ « immobilisme », à la tête du gouvernement.
« Un an après sa nomination, à la tête du gouvernement, l’obligation de rendre compte doit l’amener à organiser une conférence de presse pour situer les populations sur les actes majeurs de son équipe dans tous les domaines durant les 12 derniers mois », ajoute-t-il.

Togo presse quant à lui s’intéresse à la fusillade meurtrière à Orlando (Floride) où le Chef de l’Etat présente ses condoléances au président Barack Obama.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don