Fin de la crise au sein du secteur éducatif

Les enseignants grévistes renoncent aux grèves

Après plusieurs mois de remous dans le secteur de l’éducation avec à la clé des grèves à répétition des enseignants de la Coordination des syndicats de l’éducation au Togo (CSET), un terrain d’entente a été trouvé entre le gouvernement et les enseignants.

Ces derniers, au cours d’une Assemblée générale organisée ce samedi au Centre communautaire de Tokoin à Lomé, ont décidé d’accepter les propositions faites vendredi dernier par le Premier ministre et de sauver l’année scolaire en cours.

Le Premier ministre a proposé aux enseignants de doubler la prime d’incitation à la fonction enseignante payable dès le 1er avril prochain et de mettre en place dans ce mois de mars un comité de rédaction du statut particulier du corps enseignant qui sera adopté dès la rentrée scolaire prochaine.

Mais les désormais enseignants grévistes exigent du gouvernement le règlement rapide du sujet des précomptes « effectués abusivement sur leurs salaires ». Ils disent croire que leur statut particulier deviendra une réalité dans les 6 prochains mois.

Pour la CSET, il faut que le gouvernement puisse tirer leçon de ce cas et arrêter d’aborder certaines questions de façon unilatérale pour ne pas mettre les syndicats devant le fait accompli.

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don