Accord de transport aérien

Les ciels américain et togolais s’entre-ouvrent

L’information a été donnée par le service de communication de l’Ambassade des Etats-Unis au Togo. Le document mis à notre disposition est libellé comme suite :

"L’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Togo, M. Robert E. Whitehead, et le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Robert Dussey, ont signé aujourd’hui à Lomé un accord de transport aérien à ciel ouvert entre les gouvernements des Etats-Unis et du Togo. C’était en présence du Ministre des Travaux Publics et des Transports, du Directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile, du Directeur général de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema , et du Directeur général de la compagnie aéririenne Asky.

Au travers de cet accord, plusieurs routes aériennes seront officiellement dégagées pour faciliter le trafic des marchandises entre les Etats-Unis et le Togo. L’accord détermine également une règlementation libérale sur l’expansion des droits de transport aérien entre les deux pays.
L’ambassadeur Whitehead a affirmé que trois années de négociations et de discussion entre Washington et Lomé ont été nécessaires pour aboutir à la signature de cet accord essentiel, qui marque une importante étape dans les relations économiques entre les deux pays : « Les négociations entre les Etats-Unis et le Togo concernant l’accord de transport aérien ont débuté en 2012. Cet accord historique représente le premier de ce genre entre les Etats-Unis et le Togo et constitue une étape importante dans la réalisation des objectifs du gouvernement américain visant à améliorer le climat des investissements et à soutenir le développement économique au Togo ».
Le Togo rejoint la liste des vingt-six pays africains qui déjà ont un accord de transport aérien opérationnel. Les deux pays voisins du Togo, le Bénin et le Ghana en font partie, mais le Togo dispose d’un avantage certain selon M. Whitehead : « Contrairement à ses voisins, le Togo se prépare à inaugurer un nouveau terminal moderne dans son aéroport à Lomé. Ce nouveau terminal prévoit accueillir cinq fois plus de flux des passagers que l’actuel terminal, confirmant ainsi la position de Lomé en tant que hub régional du transport aérien. »

Les Etats-Unis ont signé le premier accord de transport aérien à ciel ouvert de l’histoire avec les Pays-Bas en 1992, pour permettre aux compagnies aériennes de prendre leurs propres décisions en ce qui concerne les itinéraires, les capacités et les prix. De leur côté, les consommateurs ont le libre choix basé sur les avantages que présente un service aérien et non basé sur son exclusivité."

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don