La presse écrite du lundi 22 mai 2017

Les bonnes nouvelles s’enchaînent pour le Togo

La lutte contre le terrorisme dans le monde avec en toile de fond la participation du Président de la République togolaise au Sommet Islamique Arabo-Américain à Riyad, fait la une des médias togolais ce lundi.

L’extrémisme et le terrorisme constituent aujourd’hui, des menaces permanentes qui nécessitent une approchent concertée. L’Arabie Saoudite a été donc le point de ralliement où les délégués venus du monde entier se sont concertés durant ces deux jours (du 20 au 21 mai) sur la stratégie à adopter contre ce fléau. Pour Nouvelle Opinion et Togo Presse, ce sommet dont l’objectif est d’établir un nouveau partenariat pour faire face à l’extrémisme et au terrorisme et de prôner des valeurs de tolérance en vue de renforcer la sécurité, la stabilité et la coopération au service et la coopération au service des peuples « a été l’occasion pour plusieurs dirigeants du monde musulman de lancer un appel à mutualiser les efforts en vue d’assécher toutes les sources de financement du terrorisme  ».

Sur la question, Togomatin se réjouis du faite qu’il était très important pour le Togo qui accueille dans quelques mois le Sommet Afrique-Israël de prendre part au rendez-vous. Une occasion, poursuit-il, de s’imprégner des sujets des mêmes sujets qui seront à l’ordre du jour de ce sommet inédit conduit par Faure Gnassingbé et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

Autre sujet, Forum de la Semaine va dans le même sens mais en des termes différents : « L’Arabie Saoudite au chevet des universités publiques togolaises à hauteur de 5,9 milliards de francs CFA ». Selon le quotidien privé, les universités publiques du Togo pourront enfin pousser un ouf de soulagement. « Le projet initié en leur faveur depuis un temps par le gouvernement et qui jusque-là n’a pas trouvé de financement nécessaire vient d’être pris en charge par les autorités de l’Arabie Saoudite », informe-t-il.

En politique, Liberté fait allusion au brouille entre les actionnaires de la SOPRIM et écrit : « Le PCA Koudjolou Dogo liquide tout seul le patrimoine foncier de la société ». Le journal fait savoir que la SOPRIM avait acquis pour sa première expérience, un domaine urbain de 10 hectares 44 ares (plus de 170 lots) situé dans le même espace que le siège de la Cour d’appel de Lomé et le chantier de la nouvelle gendarmerie d’Agoè-Nyivé.

Le Correcteur parle du renouvellement au sein des Formes armées togolaises (FAT) et s’interroge : « Un programme déséquilibré pour des recrutements biaisés ? ». Au Togo, souligne-t-il, le régime des Gnassingbé a, plusieurs reprises montré sa théorie du « tout pour moi, rien pour les autres ».

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don