Construction du poste de Hillacondji / Sanvee-condji

Les Togolais n’ont pas fait le poids devant le burkinabé CGE

C’est encore la preuve palpable des difficultés qu’éprouvent les entreprises à gagner des marchés au plan international. Et c’est à regretter qu’elles ne se soient pas mises en groupement pour damer le pion à la seule entreprise burkinabé sur les cinq entreprises soumissionnaires. Dommage !
Qu’à cela ne tienne, les résultats de l’appel d’offres sont tombés, conséquence de l’approbation par la Banque africaine de développement (BAD) du rapport d’évaluation des offres, le 27 mai 2015. Lequel rapport d’évaluation a été réceptionné par la Banque le 11 février 2015. Le délai de dépôt des offres était fixé au 13 octobre 2014, moyennant paiement d’un montant non remboursable de cinq cent mille (500.000) francs Cfa.
La société CGE (Compagnie Générale des Entreprises), de nationalité burkinabé, pour un montant hors taxes corrigé avec remise de 6 040 483 550 francs Cfa, devance les soumissionnaires GER (2ème, 6 803 646 360 francs Cfa), Groupement Midnight Sun / Sertem (3ème, 7 389 416 050 francs Cfa), Centro (4ème, 7 475 842 211 francs Cfa) et Ceco-Btp (5ème, 7 635 847 025 francs Cfa).
La burkinabé Compagnie Générale des Entreprises a 18 mois pour exécuter le contrat. La synthèse de l’objet dudit contrat consiste en la démolition des bâtiments et diverses infrastructures existants ; la construction de divers bâtiments : bloc administratif (bâtiment de deux niveaux sur 2.156 m2, brigade des douanes sur 382 m2, zone d’inspection des camions sur 1.017 m2, entrepôt de douane sur 575 m2, poste de contrôle d’entrée sur 31 m2, cinq blocs sanitaires sur 172 m2, salles de contrôle pont bascule et scanner sur 19 m2, bâtiment service incendie sur 249 m2, local pour groupe électrique et maintenance sur 90 m2, bâtiment des services commerciaux sur 355 m2, bâtiment des services de santé sur 400 m2, zone de contrôle piétons sur 51 m2, local de contrôle vétérinaire sur 12 m2, abri pour conducteurs poids lourds sur 14 m2, abri pour piétons et autres sur 50 m2) ; et d’importants travaux extérieurs comportant principalement des voiries pour la desserte du poste et de réseaux divers, notamment les voies pour bus, véhicules légers et camionnettes de transport de marchandises, les voies pour véhicules poids lourds, le parking pour véhicules poids lourds et camions citernes, les voies et parkings pour camionnettes, la clôture de sécurité en blocs de béton et clôture intérieure grillagée, et un vaste réseau d’alimentation et de distribution d’énergie électrique, d’eau, de téléphone.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don