Développement à la base

Les PTFM à la loupe

La ville de Dapaong connait du 21 au 23 septembre un congrès régional sur les plateformes multifonctionnelles (PTFM).

« Le partage d’expériences pour une meilleure gestion des PTFM (de la région des Savanes ndlr) », voilà le thème au cœur d’une rencontre organisée sur trois jours dans la ville de Dapaong.

Ouvert officiellement par la ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE, ce colloque entend amener les exploitants des PTFM mis en place PRADEB et des PTFM issus du Programme national élaboré pour ce faire à échanger leurs expériences et tirer des leçons des bonnes pratiques observées ici et là.

L’installation des PTFM vise l’accès des communautés rurales à des services énergétiques modernes destinés à alléger les tâches des femmes, à améliorer les revenus et les conditions de vie des populations bénéficiaires. Ces structures changent considérablement la vie des populations. C’est ce que nous explique Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE, « La PTFM a permis l’amélioration de l’éducation de leurs enfants. Elle a permis à ces femmes de répondre à des besoins sociaux, de faire du stockage, de faire de petits prêts, etc. Avec la PTFM, les femmes ont appris à se prendre en charge. Et nous avons remarqué que la PTFM peut changer davantage la vie de ces bénéficiaires ».

Affirmation confirmée par Mme Adissetou YACOUBOU, membre d’une PTFM dénommée Tintoa dans le Borgou , « Nous avons dans notre plateforme, trois modules : le moulin pour le maïs, l’égreneuse du riz et un moulin pour les condiments de cuisine. Nous avons aussi une aiguilleuse de meules. La PTFM nous a beaucoup apporté dans notre communauté. Avant, nous pilions le riz ou allions à Dapaong pour le faire piler. Aujourd’hui, nous n’avons plus besoin de faire ce gros effort. Nous engrangeons beaucoup de bénéfices. Ce qui nous permet de faire de petits prêts pour par exemple scolariser nos enfants ou pour acheter des engrais ; nous arrivons aussi à nous soutenir financièrement si des besoins se posent. Aussi, nous avons appris à être des leaders ».

La région des savanes contient 42 PTFM dont 23 ont été l’œuvre du Programme d’appui au développement durable.

Plusieurs exploitantes de différentes plateformes ont exposé à la ministre, les actions qu’ils mènent dans leurs diverses structures et ce qu’elles en gagnent. Un programme d’alphabétisation sera lancé prochainement à l’endroit des femmes gestionnaires de ces initiatives, selon la ministre.

« On a besoin de revoir les structures qui sont mises en place, de renforcer les capacités de ces femmes bénéficiaires et des artisans qui les soutiennent. Mais le besoin le plus pressant est l’alphabétisation des femmes. Avec ce qu’elle font déjà dans leur état, si on leur apprend à lire et à écrire, elles vont soulever des montagnes », a-t-elle indiqué.

Mme DOGBE a également annoncé que des réflexions étaient en cours pour encourager les plateformes les plus performantes.

A propos de l'auteur

Ghislain A.-K.

Jeune journaliste, il est un rédacteur du site d’informations pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don