Présidentielle 2015

Les Nations Unies accompagnent la presse pour 95 millions

Considérée comme le 4è pouvoir dans un pays, la presse a toujours été sollicitée pour un scrutin apaisé. Car le rôle qui lui est dévolu, impacte énormément sur le déroulement des élections partout dans le monde, notamment lors des opérations de charme des différents candidats, de vote, de dépouillement et de proclamation des résultats.

A quelques jours du démarrage de la campagne électorale au Togo, le Programme des nations unies au développement (PNUD) et le Haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme (HCDH) ont octroyé l’enveloppe financière de quatre vingt quinze millions (95 000 000) F CFA à quatre organisations de la presse à savoir : l’Observatoire togolais des médias (OTM), le Conseil national des patrons de presse (CONNAP), l’Union des radios et télévisions du Togo (URATEL) et du Patronat de la presse togolaise (PPT).

La convention de financement a été signée mercredi 17 mars à Lomé entre ces différentes structures.

Cette convention entre dans le cadre du Projet dénommé « La presse togolaise pour une élection présidentielle transparente et apaisée ».

Augustin Sizing, le président de l’OTM, souligne que le projet comporte quatre (4) composantes notamment le monitoring, l’autorégulation, l’éthique et la déontologie.

A cela, s’ajoutent la mise en place d’une plateforme de collecte, de stockage, de traitement, de gestion et de diffusion de l’opération ; l’édition d’un guide du journaliste, conception et fourniture de gilets et enfin la sensibilisation des populations par les médias.

A en croire M. Siaka Coulibaly, le représentant du PNUD, la signature de cette convention de financement procure déjà de la satisfaction car « elle a la vertu de fédérer les acteurs du secteur autour de l’essentiel ».

« Cet accompagnement est un appui au processus électoral pour une élection libre, transparente, sincère et apaisée », a-t-il ajouté.

La rencontre s’est déroulée en présence Kokou Tozoun, le président de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC).

Ce dernier a remercié les différentes organisations qui ont permis une fédération des idées. Il a par ailleurs a invité les journalistes à penser aux principes qui régissent le métier.

Crédit Photo : Savoir News

A propos de l'auteur

Du même auteur

Soutenir par un don