Du spectacle à l’Agora Senghor

Le roi Behanzin avait des danses de rêve

La huitième édition du Filbleu finira en apothéose avec le spectacle « Les danses de rêve du roi Behanzin » à l’Agora Senghor ce mardi 30 juin". Un spectacle créé par le Conservatoire des Danses Cérémonielles et Royales d’Abomey.
C’est un peu nouveau pour le public togolais, le pays n’ayant pas connu l’histoire d’un grand royaume, avec ses habitudes de cour. Celles de la cour du roi d’Abomey avaient disparu avec la colonisation et le soleil des indépendances. Mais en 1990, lors du centenaire du roi Glèlè, des intellectuels béninois ont voulu remettre au goût du jour dans le patrimoine culturel immatériel les arts de la scène de la cour d’Abomey.
La commémoration du centenaire de la mort du Roi Glèlè en 1990 a révélé l’absence de toute entreprise systématique de conservation de deux éléments essentiels du patrimoine culturel de l’aire socio-géographique fon : la musique et les danses cérémonielles, royales et populaires ; le Patrimoine immatériel que constituent les danses cérémonielles et royales d’Abomey est en péril : ses détenteurs disparaissent sans que leurs savoirs et savoir-faire aient été recueillis, conservés, redynamisés. C’est à partir de cet constat que l’idée d’un Conservatoire de Danses Cérémonielles et Royales a pris forme et vie sous les traits du CDCRA. 

Le Conservatoire de Danses Cérémonielles et Royales d’Abomey, créé en 1996 par un groupe d’intellectuels d’Abomey dont le regretté Basile KOSSOU, a pour ambition la sauvegarde et la redynamisation de ce précieux patrimoine. Il est dirigé par le Professeur Albert Bienvenu AKOHA.
Le Conservatoire accueille, chaque année, une centaine d’écoliers et d’élèves(de 6 à 20ans) recrutés sur concours dans les établissements scolaires d’Abomey. Il dispense une formation dont la durée varie de 3 à 5 mois par année scolaire à raison de 4 heures hebdomadaires d’instruction artistiques (chants, danses, maîtrise d’instruments de musique traditionnelle), histoire, écriture et lecture en langue fon, etc. 
Le Conservatoire délivre un certificat d’aptitude artistique, avec diverses options, à ceux de ces élèves qui ont suivi assidûment son cycle de formation de 5 ans.

A propos de l'auteur

Late Pater

Il est rédacteur au journal L’Union pour la Patrie et au site web Pa-lunion.com

Du même auteur

Soutenir par un don